JavaScript est désactivé, pour profiter de dentalespace à 100%,
et notamment accéder à sa boutique activez le en suivant ce lien : Activer JavaScript


Inflammations et suppurations aigues en pratique quotidienne.

Inflammations et suppurations aigues en pratique quotidienne.

Par Roland SANANES   |   Mise en ligne : 08 juin 2006   |   Vus : 25 901
 
DONNEZ VOTRE AVIS ! (7)
Pas terribleMoyenBienTrès bienExcellent !

 

L’accompagnement homéopathique en art dentaire.

L’urgence représente très souvent une pulpite aiguë, un abcès franc, une cellulite périmaxillaire, une gingivite, un accident de la dent de sagesse.

Si l’individualisation est toujours l’objectif de l’Homéopathie, les modes d’apparition inflammatoires font intervenir au tout début des remèdes clefs :

ACONIT : ici, la soudaineté, l’intensité des symptômes entraînent une agitation physique et mentale considérables. Ce remède d’action courte va traiter les douleurs aiguës intolérables, voire des névralgies a frigore avec engourdissement, fourmillements mais le malade ne transpire pas.

BELLADONNA le suit immédiatement par l’apparition des sueurs. Il est le plus représentatif des anti-inflammatoires par la même violence et répond à la définition rubor dolor calor ; tuméfaction, sécheresse des muqueuses, rougeurs et chaleur à l’approche de la peau et hyperesthésie au bruit, au toucher, à la lumière, aux secousses. Les douleurs sont battantes, synchrones du rythme cardiaque et l’humeur devient rapidement irascible, colérique, désagréable, le ton devient moins aimable alors que l’anxiété dominait chez ACONIT. Ce n’est pas l’heure de présentation des factures !

C’est la formule adéquate de la substitution anti-inflammatoire et anti-infectieuse.
Un regard plus expérimenté dirigera vers PULSATILLA affection retardée et chronique, SILICEA suppuration chronique avec pyorrhée et fistules et MERCURIUS SOLUBILIS, remède d’accompagnement de l’infection de la sphère faciale : sinusites, ethmoïdites faisant suite à l’équation précédente avec ses transpirations nocturnes et ses sécrétions verdâtres et les ganglions à proximité témoignant de l’infection. Dans tous les cas, la phytothérapie d’accompagnement désigne souverainement ECHINACEA 1 D 50 gouttes 2 fois par jour, en boisson ou bains de bouche en Teinture Mère (30 gouttes pour un verre) sans oublier l’indispensable accompagnement de Cuivre Oligosols pour alléger l’armement anti infectieux lourd traditionnel.

BRYONIA ALBA est un remède d’inflammation aiguë mais apparaissant plus progressivement que Belladonna avec une sécheresse des muqueuses et soif de grandes quantités d’eau. Le malade s’immobilise, se différencie d’Aconit et la douleur, curieusement, s’améliore par une forte pression des doigts. Il sera présent dans les névralgies faciales trigéminées a frigore par sa soif impérieuse, l’immobilité et l’amélioration par cette pression qui semble atténuer la douleur.
APIS est plus subtil : il fait pressentir l’allergie mais lui n’a jamais soif et l’état inflammatoire est aggravé par la chaleur, la soudaineté des symptômes peut faire penser à un œdème de Quincke au niveau du voile du palais, de la luette, avec l’impression que chaque respiration sera la dernière.

HEPAR SULFUR est le premier antibiotique homéopathique. Classiquement, une dose en 9 ch il résorbe une inflammation. Les granules en 4 ch facilitent l’évacuation périphérique du pus gingival mais le sujet est plus intéressant que sa physiologie : devenu irritable, impulsif, hypersensible à la douleur, au froid, au moindre contact, au courant d’air, il affiche des douleurs intenses hors de proportion avec l’état objectif. Il n’est pas rare dans la pathologie de l’enfant d’indiquer HEPAR SULFUR pour tout sujet boudeur, belliqueux, grognon qui surprend la famille par la violence de ses réactions et son associabilité. Le râleur d’une famille s’appelle HEPAR SULFUR et la paix microbienne et mentale s’installe.

PYROGENIUM : c’est le deuxième antibiotique avec prostration, agitation et surtout ne pas manquer d’observer la fétidité des sécrétions et des excrétions : à l’aine, sueurs, urines. Il peut avec l’équation ci-dessus effacer une collection suppurée au début ou faire front à toute infection récidivante, éviter les complications septiques dans le traitement d’une dent gangrénée.
ECHINACEA est le complémentaire phytothérapique le plus employé des états infectieux septiques associé à CALENDULA 1 D en bains de bouche après extraction en milieu très infecté, cette formule devient la préférée des patients dans le barrage microbien et la réparation tissulaire.

dentalespace | Copyright © 1998-2014 - Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation                 Réalisation : Dentalespace, JB Développement & Créatif Lab