JavaScript est désactivé, pour profiter de dentalespace à 100%,
et notamment accéder à sa boutique activez le en suivant ce lien : Activer JavaScript


L'avulsion dentaire et ses problèmes

L'avulsion dentaire et ses problèmes

Par Roland SANANES   |   Mise en ligne : 08 juin 2006   |   Vus : 14 721
 
DONNEZ VOTRE AVIS ! (4)
Pas terribleMoyenBienTrès bienExcellent !

 

Certes, « le fauteuil dentaire » détermine des contours précis et fraiser, soigner, obturer, extraire une dent relève de la seule habileté manuelle. La réalité quotidienne permet de mettre en évidence l’art thérapeutique des deux disciplines : Homéopathie et profession dentaire.

L’extraction dentaire entraîne naturellement anxiété, incident d’anesthésie, lipothymie, hémorragie et suite opératoire difficile, (trismus, alvéolite, cicatrisation difficile). L’instrument homéopathique devient précieux dans les problèmes d’anxiété et d’appréhension surtout dans les grandes villes où les dystonies neurovégétatives libèrent des hypersensibilités à l’acte thérapeutique. C’est l’ouverture aux remèdes de prémédication et de facilitation d’acte.

ACONIT est habité par une anxiété et une inquiétude brutale paroxystique pouvant atteindre la véritable panique. le patient s'agite sur son fauteuil avec la pulsion de l'abandonner pour miction ou besoin ou bien encore diarrhée émotive. il est bienvenu quelques minutes avant l'intervention dans la salle d'attente.

GELSEMIUM, passif, asthénique et peureux, prompt à trembler et à avoir les jambes en flanelle, se plaint de gêne cardiaque et de diarrhée d’accompagnement.

IGNATIA est l'exemple de la vie parisienne. sentimentale, émotive, changeante, la gorge nouée, sensation de défaillance imminente, elle baile, le cœur s'emballe, le bavardage devient incohérent et elle demande à retarder les soins.
MOSCHUS ne peut rien supporter, ne veut pas être touché, tout est exagéré : soupirs. Lipothymie, elle est affolée à la vue de la seringue. La perte de connaissance est fréquente. Précieux remède de la salle d’attente.

NUX VOMICA concerne le citadin surmené, poly intoxiqué car il déborde d’activités, de responsabilités et la ville est son champ de compétitions économiques. Il s’entoure de tous les excitants : café, tabac, alcool, médicaments stimulants ou somnifères et antalgiques, son hygiène alimentaire est vite en ruines, les abus sont copieux viandes, graisses, glucides, vins et alcools. Il s’abîme le tube digestif et s’adonne à l’automédication. Petit à petit, il devient irascible, emporté, se plaint de brûlures d’estomac, de ballonnements et ne supporte aucune contrainte. L’heure de rendez-vous décidée par lui, le rend très exigeant. C’est dire que cet hypersensible aux bruits, aux odeurs, aux courants d’air l’est naturellement à la douleur. Cet impatient à l’égard de ceux qui ne le comprennent pas en quelques mots le rend irritable, colérique et tyrannique à l’égard de la secrétaire.

CHAMOMILLA est l’illustration de l’outil homéopathique chez l’enfant capricieux, désagréable, insupportable, voire méchant. Il incarne la terreur du fauteuil dentaire, hargneux, agressif, grossier, intouchable, le praticien devant cet abord difficile a deux solutions : CHAMOMILLA en 15 ch dans la salle d’attente ou l’envoyer sournoisement chez un confrère pour qu’il développe les mêmes turbulences qu’il a installées dans son cabinet.
ARGENTUM NITRICUM est marqué par la précipitation, la peur du retard et l’obsession des soins qu’on doit lui faire. Cet anxieux phobique des espaces, des rues étroites, de la foule, des hauteurs est agité, tremble et à l’inverse de GELSEMIUM sa vie envahie par la précipitation et le temps qui passe remplira de malaises visibles l’atmosphère du praticien qui l’accueille.

dentalespace | Copyright © 1998-2014 - Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation                 Réalisation : Dentalespace, JB Développement & Créatif Lab