Et toi t’es en SELARL ou en SEL ?

Par D. B. le 10-02-2015

Avant de pratiquer, le dentiste se voit confronté aux problématiques administratives alors qu’il n’y a jamais été formé. Ce second billet nous en parle.

new-520_small

” – Et toi t’es en SELARL ou en SEL ? Parce que moi j’ai entendu dire que c’était mieux d’acheter les murs en SCI et de faire une SCM qui paierait la secrétaire, alors que ma SELARL paierait mon assistante…

– Moi je suis Chirurgien dentiste… ”

Ah, ce brave étudiant sortant de l’université, la tête remplie de sciences et de bonne volonté clinique. Bien sûr qu’il est chirurgien dentiste, mais pas que. Ce qu’il ne sait pas encore, c’est qu’après ces 6 années d’études, après la préparation et la présentation de sa thèse d’exercice, alors même qu’il se sent prêt à vivre pleinement son rôle de docteur dont il est déjà fier, un monde nouveau et inconnu s’ouvre à lui.
Un monde dans lequel il devra effectivement faire le choix de son mode d’exercice, SELARL, SEL, nom propre, etc. Alors que pour lui les seules initiales ou diminutifs qu’il connaît sont BDE, RONEO, CRIT…
Un monde dans lequel avant de toucher un patient, il devra choisir son assurance professionnelle, sa prévoyance, sa protection juridique… Peut-il prendre la même que celle qu’il utilise d’habitude pour son assurance voyage … ?
Un monde dans lequel il devra choisir l’entreprise qui collecte les déchets du cabinet, aussi bien pour les OPCT (Objets Piquants Coupants Tranchants) que les DASRI (Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux)… Oui ce sont des poubelles encore différentes que celles pour le papier et le verre…
Un monde dans lequel il devra recruter du personnel, et ne pas se tromper, au risque de finir aux Prud’hommes… Non ça en fait ça n’arrive jamais.
Un monde dans lequel il devra investir et choisir entre un leasing, crédit bail, prêt, etc. Et se poser une question essentielle: “Au bout du compte, il est à moi ou pas le matériel?”
Un monde dans lequel il devra choisir son laboratoire de prothèses. Oui je sais bien que tout ça lui semble être du chinois, mais quand même…
Un monde dans lequel il devra apprendre à codifier ses actes et se familiariser avec les rouages de la CCAM. Et non, le HN n’existe plus …!
Un monde dans lequel il devra parfois rendre des comptes, à l’assurance maladie, aux mutuelles, aux patients, à l’Urssaf, à la PCR… Mais rendre des comptes, c’est peut être une habitude que notre jeune diplômé aura gardé de la Fac.
Un monde dans lequel il devra…. faire beaucoup de choses en dehors de ce qu’il a appris, soigner des patients.

Mais un monde dans lequel, s’il se sort indemne de ce marasme, lui apportera souvent gratitude, satisfaction, et encore la possibilité de travailler avec passion.

BD

FavoriteLoadingAjouter aux favoris Partager avec un ami
Voter
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...
Partager