Moins de patients, que faire ?

Par Isabelle DANJOU le 05-07-2016

Tout d’abord : objectiver. Ensuite : réagir. Finalement : Investir.

danjou

Objectiver

Il y a toujours des moments de doute dans la vie d’un dentiste, mais ce n’est pas parce que, la semaine passée, on a eu trois longs rendez-vous qui se sont décommandés que l’on est au bord de la faillite !
Devant une sensation de baisse d’activité, il est essentiel de mettre des chiffres.

Qu’est-ce qui baisse ?
– Le nombre de nouveaux patients ?
– Le nombre d’anciens patients ?
– Les deux ?

Cette baisse entraîne:
– Une baisse du chiffre des soins ?
– Une baisse du chiffre de la prothèse ?
– Les deux ?

Au final, la baisse de revenu est de combien ?
Déjà on y voit un peu plus clair…

Réagir

Chaque cabinet à ses atouts, il faut mettre en valeur ses atouts et améliorer ses points faibles.

De quoi dispose-t-on?
D’une patientèle fidèle ?
D’un beau cabinet ?
De confiance en soi ?
D’une qualité de soins irréprochable ?
D’une équipe harmonieuse ?

Par ailleurs, êtes vous certain d’avoir effectué tous les traitements nécessaires chez vos patients fidèles ?
Etes vous certain de proposer à tous vos nouveaux patients un plan de traitement complet ?

Et puis, vous avez une équipe à votre disposition, utilisez la !
C’est le moment de convoquer votre équipe (assistante, prothésiste, femme de ménage) d’expliquer la situation et de les faire participer à la remise en cause de l’organisation du cabinet.

Investir

Ce n’est paradoxalement pas le moment de faire des économies !
Les revenus baissent, il faut investir.

Investir en temps:
C’est le moment de vous inscrire à une formation.

Investir en matériel:
Vous êtes en train de modifier la politique du cabinet, il faut que cela soit visible !
– C’est le moment de changer les fauteuils de la salle d’attente, de refaire la peinture, de décider de mettre un bouquet de fleurs à l’accueil…
– C’est le moment d’acheter un microscope, une radio panoramique, un ordinateur qui ne plante pas…..
Ce métier a évolué, chaque cabinet a besoin de trouver son identité par rapport au cabinet du voisin et surtout par rapport aux centres de soins.
Cependant, ne l’oublions pas, un centre de soins vend des soins et de la prothèse à des individus, alors que vous, vous soignez une bouche qui appartient à un individu à qui vous offrez votre compétence moyennant finance dans le but d’améliorer sa santé bucco dentaire.

Et ça, une fois qu’un patient l’aura compris, il n’ira pas voir ailleurs.

Par Isabelle DANJOU

FavoriteLoadingAjouter aux favoris Partager avec un ami
Voter
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...
Partager