Quand j’ai vu…

Par Marc REVISE le 15-11-2016

Quand j’ai vu que le prix des lunettes était plafonné,
J’étais content,
Quand j’ai vu que les dépassements d’honoraires des médecins étaient bloqués à 100 % du tarif sécu,
J’étais content,
Quand j’ai vu que le tiers payant allait être obligatoire,
J’étais content,
Quand j’ai vu que la complémentaire santé serait payée par mon patron,
J’étais content,
Quand j’ai vu l’ouverture de centres de soins low-cost,
J’étais content,
Quand j’ai vu que les tarifs des prothèses dentaires allaient être plafonnés,
J’étais content,
Quand j’ai vu que les mutuelles et les assureurs mettaient en place des plateformes pour nous aider à trouver le meilleur praticien au meilleur coût,
J’étais content,
Quand j’ai vu que la consultation médicale n’augmenterait que de 2€,
J’étais content,
Quand j’ai vu que les cabinets dentaires commençaient à fermer leur porte, comme les pharmacies et qu’il y avait de moins en moins de médecins…
Je n’ai pas compris,
Quand j’ai vu que la situation se dégradait à l’hôpital,
Je n’ai pas compris,
Quand j’ai vu qu’à cotisation égale, ma complémentaire me remboursait moins qu’avant,
Je n’ai pas compris,
Quand j’ai vu que la qualité des soins était de plus en plus mauvaise,
Je n’ai pas compris,
Quand j’ai vu que mes prothèses dentaires venaient d’Asie,
Je n’ai pas compris,
Quand j’ai vu qu’il fallait attendre plus de 6 mois pour un RV chez un spécialiste,
Je n’ai pas compris,
Quand j’ai voulu changer de médecin,
Je n’avais plus le choix,
Quand j’ai voulu retourner voir mon dentiste, celui en qui j’avais confiance,
Je ne pouvais plus, son cabinet avait fermé,
Quand j’ai vu tout ça,
J’ai compris qu’il était trop tard…

Dr Marc Revise (Dental Tribune France 11-2016)

FavoriteLoadingAjouter aux favoris Partager avec un ami
Voter
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...
Partager