Réflexions d’une Assistante Dentaire

Par Claudia DA SILVA le 12-07-2016

« Assistante dentaire qualifiée depuis 10 ans cherche poste en CDI dans un cabinet avec bonne ambiance …» « Assistante dentaire qualifiée cherche cabinet avec environnement convivial … »

Capture2

Je me présente Claudia da Silva, ADQ depuis 10 ans, maman, épouse et passionnée par mon métier.
Si j’écris cet article, c’est parce que j’ai pris l’habitude de regarder presque au quotidien les annonces postées par mes consœurs et confrères sur un site assez connu. Après réflexion j’ai fait quelques constatations assez… disons… curieuses !

Aujourd’hui j’ai décidé de parler d’un point commun à tous : l’ambiance de travail.
Vous remarquerez que, sauf pour les contrats professionnels, la plus grosse partie de ces demandes d’emplois évoquent le besoin d’une, je cite, « ambiance chaleureuse, agréable ou sympathique ».

Il faut bien constater que partout ailleurs, ce point parmi nous, va de soi… je ne vois pas un boulanger, une serveuse ou un médecin faire cette demande !
Comment qualifier l’ambiance de son cabinet ? Travailler en musique ? Pouvoir discuter avec ses collègues entre deux patients ? Faire des petites sorties ?

Nous passons 9 heures par jour collées, serrées à nos praticiens. Je conçois que quand la « tension est dans l’air » les journées deviennent longues et dures… très dures et pénibles à passer.
Il faut savoir être flexible et surtout ne jamais oublier qu’en tant qu’être humain notre état psychique change en fonction de l’environnement.
J’ai toujours eu des rapports très sympas et respectueux avec mes praticiens. Notre binôme fonctionnait si bien que, rien que par le regard, on arrivait à communiquer. Alors je me suis dit que si j’arrive pourquoi pas les autres ?

Pourquoi est- il si difficile de trouver cette complicité entre assistant(e) et le chirurgien-dentiste ?
Certains praticiens, comme n’importe quel être humain, ont l’ego un peu élevé, ronchonnent pour pas grande chose ou insistent toujours à se comparer au voisin d’en face…

Certes ce n’est pas évident de gérer les humeurs de nos praticiens… notre métier nous oblige à être assez rapprochés de nos employeurs… ils sont juste là… devant notre nez et souvent collés à nos genoux.
La bonne ambiance se construit tous les jours et à chaque moment. Celui ou celle qui croit arriver et « faire la fête » toute la journée se trompe : les plannings sont souvent chargés ( heureusement), les patients pas faciles, le téléphone jamais silencieux et les machines parfois en panne !
Nos praticiens ont le droit d’être un peu stressés… et vous aussi, vous avez le droit d’être sur la défensive lors de ses sauts d’humeur.

Finalement, parlons de l’équipe clinique et administrative (pour ceux où ça existe). Le travail d’équipe est, sans le moindre doute, la clé du succès pour un cabinet performant. Si on passe notre temps à se prendre la tête entre nous, toute l’équipe et pire nos patients (qui n’ont rien demandé) vont en pâtir.

Le secret, qui n’en est pas un, reste la communication !

Ne laissez pas l’ambiance se dégrader et crevez l’abcès intelligemment et discrètement. Pas besoin de crier ou de se battre pour se faire entendre.
Les briefings hebdomadaires sont extrêmement utiles pour régler ce genre de problèmes. Mettez des mots dans vos sentiments… partagez vos ressentis tout en restant polis et honnêtes !

Et n’oubliez jamais : votre employeur a autant besoin de vous que vous de lui ! Sachez vous rendre indispensables sans toutefois oublier que personne n’est irremplaçable !
Dans un monde du travail difficile, les bonnes places se font rares !

Communiquez et soyez fiers de votre métier…

Claudia Da Silva, AD passionnée !

FavoriteLoadingAjouter aux favoris Partager avec un ami
Voter
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...
Partager