Soins dentaires à l’étranger… avec l’aide des praticiens français !

Par Gérard BAROUHIEL le 01-11-2016

L’Assurance maladie vient de publier son bilan annuel 2015 sur la prise en charge des soins prodigués aux Français.
Près de 3,5 millions d’euros. C’est le montant dépensé en 2015 par les patients français qui ont fait le choix de s’envoler pour la Hongrie afin de s’y faire soigner les dents. La Hongrie concentre environ un quart des dépenses en dentaire effectuées à l’étranger avec un montant moyen par séjour de 1 341 € (plus de 2 500 patients au total).

On peut estimer que ce coût moyen reviendrait entre 4 000 et 5 000 € si les soins avaient été réalisés dans un cabinet de l’Hexagone. La Roumanie est le pays affichant le deuxième montant le plus élevé par dossier avec une dépense de 951 € (près de 600 patients). Avec respectivement 7 796 et 4 817 patients, le Portugal et l’Espagne sont les deux pays accueillant le plus de Français dans leurs cabinets dentaires. Dans le premier cas, le coût moyen des soins (228 € par dossier) laisse à penser qu’il s’agit de soins courants (hors prothèses dentaires) effectués par des ressortissant portugais vivant en France lors d’un retour au pays natal.

En tout, les assurés ont dépensé 12,1 millions d’euros (en augmentation de 3,7% par rapport à 2014) pour se soigner les dents à l’étranger. Ils ont été remboursés pour un montant dépassant les 2,9 millions d’euros (en hausse de 8,8% par rapport à 2014) soit une prise en charge de l’ordre de 24,1%. A titre de comparaison, en 2015, l’Assurance maladie a remboursé plus de 2,7 milliards d’euros pour des soins dentaires effectués en cabinet libéral en France.

Les chiffres sont complexes mais la suite est simple. Les dentistes français payent des cotisations sociales en tant qu’employeur et travailleur indépendant. Une partie de nos cotisations sociales sert à rembourser les patients qui se font faire des soins dentaires à l’étranger. La CSG-RDS et autres charges patronales que nous versons contribuent donc à la prospérité de nos confrères hongrois, roumains, belges ou espagnols.

Je suis un européen convaincu mais n’est-ce pas là une énième incohérence de notre système de soins ?
Pour les patients qui subissent des soins de façon fortuite lors d’un voyage d’affaire ou d’agrément, il est normal qu’ils se fassent rembourser par leur caisse, mais ceux qui partent volontairement pour du “tourisme dentaire” doivent-ils être pris en charge avec l’aide de nos cotisations !
Ubu est toujours vivant et se porte bien !

Une pensée pour nos confrères médecins : selon les données du CNSE, l’Assurance maladie a effectué le remboursement, en 2012, de 84 millions d’euros au titre de soins réalisés à l’étranger pour une dépense totale de 146 millions d’euros.

Sources : Assurance maladie, bilan annuel 2015 sur la prise en charge des soins.

Gérard Barouhiel.

FavoriteLoadingAjouter aux favoris Partager avec un ami
Voter
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...
Partager