> Retour au fil d'infos

Arrêt cardiaque : la spectaculaire innovation du Samu de Paris

le 15-06-2017

Les urgentistes pratiquent la circulation extracorporelle sur les lieux de l’accident, améliorant largement le taux de survie

circulation02

Dans la rue, un homme s’effondre, victime d’un arrêt cardiaque. Un témoin de la scène commence à le masser tandis qu’un autre appelle le 15. Une dizaine de minutes plus tard, les secours, pompiers ou Samu, arrivent sur place et prennent le relais : défibrillation, poursuite du massage, injection d’adrénaline. Si malgré tout le cœur n’est pas reparti trente minutes après l’attaque, les secouristes parisiens disposent désormais d’une arme supplémentaire : la circulation extracorporelle, ou ECMO (pour Extracorporelle Membrane Oxygenation). Le principe : la circulation sanguine est déviée du cœur et passe par une machine qui joue à la fois le rôle de pompe et de filtre oxygénant.

Une telle intervention sur la voie publique était encore difficilement imaginable il y a quelques années. La circulation extracorporelle (CEC), geste technique et délicat, fut longtemps réservée aux blocs chirurgicaux pour alimenter le cerveau en oxygène pendant les opérations à cœur ouvert. Son intérêt pour augmenter les chances de survie en cas d’arrêt cardiaque a été démontré dès 2008. L’ECMO stabilise le patient, permettant aux médecins d’évaluer l’état de son cerveau. La pratique s’est alors répandue en milieu hospitalier en France. Mais le Samu de Paris est récemment passé à la vitesse supérieure en faisant le pari de l’emporter au chevet du malade. «C’est presque un petit bloc opératoire qu’on installe dehors : le patient est désinfecté comme au bloc, nous revêtons nous-mêmes des tenues stériles», explique le Dr Lionel Lamhaut, urgentiste anesthésiste réanimateur au Samu de Paris. Le risque d’infection n’est pas plus grand qu’à l’hôpital, estime-t-il: «Les bactéries viennent surtout du patient lui-même et très peu du milieu environnant.»

Lire la suite sur Le Figaro.fr…

FavoriteLoadingAjouter aux favoris Partager avec un ami
Voter
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...
Partager