Accueil >
Se former
> Formation continue >
Capture

Comment acquérir une vision ostéopathique en art dentaire, basée sur la connaissance des neuromédiateurs

Par André Mergui le 26-09-2016
Voir tous les articles de cet auteur

Cette vidéo a été mise en ligne et est sous la seule responsabilité de son auteur.


Les réglages visibles sur cette vidéo donnent un résultat immédiat, non seulement ressenti  par le patient, mais aussi observable cliniquement et mesurable dans la seconde qui suit le réglage. Le patient ressent un bien être qu’il n’a connu depuis des années, car toute cette technique est basée sur le traitement des points dentaires  (ou points P) qui sécrètent un neuro médiateur : la substance P qui fait partie des tachykinines, nommées ainsi en raison de leur rapidité d’action de l’ordre de la nano seconde.

Toutes les tensions disparaissent, la vrille squelettique s’efface et l’effet des morphines endogènes libérées contribue à l’effet de bien-être.

Comme le montre la vidéo, ce traitement peut être réalisé avec les « outils » dont dispose chaque cabinet. Il suffit d’intégrer à la réflexion thérapeutique le mécanisme d’action  des neuro-médiateurs, ce qui s’apprend en 2 jours de stage théorique et pratique.

Les références bibliographiques sont multiples et citées in extenso dans l’ouvrage du Dr André Mergui : Prisonniers de la fibromyalgie ou Maladie de la fatigue chronique. L’espoir retrouvé, Diagnostic et traitement.

Cette technique d’ostéopathie dentaire enrichit considérablement la palette thérapeutique du praticien et permet aux patients d’être enfin soulagés de maux qu’aucun traitement n’avait pu soulager auparavant. Les maux soulagés à partir des dents sont au nombre de 100 et ont été publiés par le Dr André Mergui sous l’appellation « les 100symptômes », mis en ligne sur internet en libre accès.

1: Vandevska-Radunovic V, Fristad I, Wimalawansa SJ, Kvinnsland IH.
CGRP1 and NK1 receptors in postnatal, developing rat dental tissues.
Eur J Oral Sci. 2003 Dec;111(6):497-502.
PMID: 14632686 [PubMed – indexed for MEDLINE]

2: Norevall LI, Forsgren S, Matsson L.
Expression of neuropeptides (CGRP, substance P) during and after orthodontic tooth movement in the rat.
Eur J Orthod. 1995 Aug;17(4):311-25.
PMID: 8521925 [PubMed – indexed for MEDLINE]

3: Hong D, Byers MR, Oswald RJ.
Dexamethasone treatment reduces sensory neuropeptides and nerve sprouting reactions in injured teeth.
Pain. 1993 Nov;55(2):171-81.
PMID: 7906026 [PubMed – indexed for MEDLINE]

4: Kvinnsland I, Heyeraas KJ, Byers MR.
Effects of dental trauma on pulpal and periodontal nerve morphology.
Proc Finn Dent Soc. 1992;88 Suppl 1:125-32.
PMID: 1380713 [PubMed – indexed for MEDLINE]

5: Kvinnsland I, Heyeraas KJ.
Effect of traumatic occlusion on CGRP and SP immunoreactive nerve fibre morphology in rat molar pulp and periodontium.
Histochemistry. 1992;97(2):111-20.
PMID: 1373126 [PubMed – indexed for MEDLINE]

6: Nicolay OF, Davidovitch Z, Shanfeld JL, Alley K.
Substance P immunoreactivity in periodontal tissues during orthodontic tooth movement.
Bone Miner. 1990 Oct;11(1):19-29.
PMID: 1702686 [PubMed – indexed for MEDLINE]

7: Parris WG, Tanzer FS, Fridland GH, Harris EF, Killmar J, Desiderio DM.
Effects of orthodontic force on methionine enkephalin and substance P concentrations in human pulpal tissue.
Am J Orthod Dentofacial Orthop. 1989 Jun;95(6):479-89.
PMID: 2471405 [PubMed – indexed for MEDLINE]

8: Fried K, Arvidsson J, Robertson B, Brodin E, Theodorsson E.
Combined retrograde tracing and enzyme/immunohistochemistry of trigeminal ganglion cell bodies innervating tooth pulps in the rat.
Neuroscience. 1989;33(1):101-9.

FavoriteLoadingAjouter aux favoris Partager à un ami
Voter
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...
Partager

1 commentaire au sujet de “Comment acquérir une vision ostéopathique en art dentaire, basée sur la connaissance des neuromédiateurs

Envoyer un commentaire