Accueil >
Se former
> Formation continue >
new150_small

Le guide de décision thérapeutique des lésions carieuses

Par Franck Decup le 06-02-2002
Voir tous les articles de cet auteur

La dentisterie à minima peut se définir comme étant l’approche thérapeutique actuelle la plus en adéquation avec l’échelle des lésions à traiter et la nature de leur processus pathologique.

Stade 0 : Lésion initiale sans cavitation. C’est une lésion amélaire. Elle ne nécessite pas de curetage chirurgical et peut être traitée de manière non invasive par reminéralisation ou passivation.
Stade 0 : Lésion initiale sans cavitation. C’est une lésion amélaire. Elle ne nécessite pas de curetage chirurgical et peut être traitée de manière non invasive par reminéralisation ou passivation.
La dentisterie à minima peut se définir comme étant l’approche thérapeutique actuelle la plus en adéquation avec l’échelle des lésions à traiter et la nature de leur processus pathologique.

Schématiquement, la lésion carieuse peut progresser et atteindre les différentes structures dentaires (émail, dentine, cément, pulpe), en fonction de son importance et de son activité.

Au sein du bilan carieux, l’identification des lésions et leur cartographie fait appel à des outils diagnostiques relativement limités qui doivent pourtant mettre en évidence des lésions initiales souvent difficiles à détecter. Nous reviendrons plus tard sur les moyens d’investigations. A l’aide des examens cliniques et radiographiques nous cherchons à distinguer l’évolution de la lésion afin d’en déterminer le traitement, chirurgical ou non.

L’identification du stade de la lésion carieuse est donc le point de départ de la décision thérapeutique sur le plan local. En ce sens, le concept SISTA (Lasfargues et coll. ; Réal. Clin. Vol 11 n°1 /2000) représente la mise à jour d’une classification servant de véritable guide de décision thérapeutique.
Stade 1 : La lésion présente des microcavitations. La partie externe de la dentine est atteinte. Cela nécessite une intervention restauratrice à minima. La préparation cavitaire est ultra conservatrice en vue d’une obturation adhésive.
Stade 1 : La lésion présente des microcavitations. La partie externe de la dentine est atteinte. Cela nécessite une intervention restauratrice à minima. La préparation cavitaire est ultra conservatrice en vue d’une obturation adhésive.
Stade 2: La lésion est cavitaire et atteint la partie médiane de la dentine. De taille moyenne, elle n’affaiblie pas les cuspides et requiert un traitement restaurateur. La préparation de la cavité préserve les structures non atteintes en vue d’une restauration adhésive.
Stade 2: La lésion est cavitaire et atteint la partie médiane de la dentine. De taille moyenne, elle n’affaiblie pas les cuspides et requiert un traitement restaurateur. La préparation de la cavité préserve les structures non atteintes en vue d’une restauration adhésive.

Stade 2: La lésion est cavitaire et atteint la partie médiane de la dentine. De taille moyenne, elle n’affaiblit pas les cuspides et requiert un traitement restaurateur. La préparation de la cavité préserve les structures non atteintes en vue d’une restauration adhésive.
Stade 2: La lésion est cavitaire et atteint la partie médiane de la dentine. De taille moyenne, elle n’affaiblit pas les cuspides et requiert un traitement restaurateur. La préparation de la cavité préserve les structures non atteintes en vue d’une restauration adhésive.

Stade 3 : La cavité est étendue et atteint la dentine en profondeur. Il y a fragilisation des cuspides. La restauration collée, directe ou indirecte à pour but de renforcer les structures résiduelles.
Stade 3 : La cavité est étendue et atteint la dentine en profondeur. Il y a fragilisation des cuspides. La restauration collée, directe ou indirecte à pour but de renforcer les structures résiduelles.
Stade 4 : La lésion dentinaire est parapulpaire. Une partie des cuspides est détruite. La restauration collée est€ indirecte et recouvre les structures affaiblies.
Stade 4 : La lésion dentinaire est parapulpaire. Une partie des cuspides est détruite. La restauration collée est indirecte et recouvre les structures affaiblies.
Les protocoles opératoires du traitement des différents stades seront détaillés prochainement.
FavoriteLoadingAjouter aux favoris Partager à un ami
Voter
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...
Partager

Envoyer un commentaire