Accueil >
Se former
> Formation continue >
new23_small

Le logiciel SIMPLANT: la simulation implantaire au cabinet du praticien

Par Norbert Bellaiche le 06-02-2002
Voir tous les articles de cet auteur

A partir d’un scanner dentaire usuel réalisé par coupes horizontales (axiales), un nouveau logiciel (Simplant*) permet la réalisation de simulations implantaires et un bilan précis et complet par le chirurgiuen lui-même, dans son cabinet, pour peu qu’il dispose d’un ordinateur personnel de type PC.

Implant avec double obliquité, appréhendée sur le même écran : inclinaisons vestibulo-palatine sur les reconstructions perpendiculaires et mésio-distale sur les reconstructions panoramiques.
A partir d’un scanner dentaire usuel réalisé par coupes horizontales (axiales), un nouveau logiciel (Simplant*) permet la réalisation de simulations implantaires et un bilan précis et complet par le chirurgiuen lui-même, dans son cabinet, pour peu qu’il dispose d’un ordinateur personnel de type PC.

Par rapport à l’étude classique sur films radiologiques, les avantages principaux sont les suivants :

1. L’EXPLOITATION IDEALE DU VOLUME OSSEUX, le logiciel permettant de faire varier pour chaque implant :

- ses dimensions : diamètre et longueur sont modifiables l’envi ;

- son inclinaison dans les plans vestibulo-lingual et mésio-distal au besoin ; c’est la seule méthode permettant de visualiser simultanément la double obliquité d’un implant.
Calcul du volume nécessaire à une greffe sous-sinusienne.
Contrôle de greffe sous-sinusienne: Greffe autogène à 6 mois: bonne densité, homogénéïté, bonne limitation, absence de réaction muqueuse importante.

Dr B.Philippe
En fonction d’un volume osseux disponible donné, plusieurs solutions sont souvent possibles, tenant compte des contraintes prothétiques, des dimensions des implants disponibles et de leurs inclinaisons éventuelles; toutes ces solutions peuvent être envisagées par simulation implantaire et celle correspondant au meilleur compromis entre tous ces facteurs sera retenue.
Simulation pré-opératoire d’un implant de 14mm x 3.9mm en site de 36, dans l’axe implantaire :

le profil de densité péri-implantaire confirme la basse densité de l’os spongieux (aux alentours de 100 unités Hounsfield: type 4). En rouge, localisation du canal mandibulaire.

Dr H.Schmitz

Implant avec appui bicortical, illustré par la densité élévée aux deux extrémités de l’implant.

Dr H.Schmitz.
Le volume osseux, disponible ou manquant, peut être calculé en 3 dimensions et exprimé en mm3, intéressant pour envisager une greffe qui doit être contrôlée à 6 mois.

2. L’ETUDE QUALITATIVE DE L’OS DANS LE SITE IMPLANTAIRE CHOISI et plus précisement dans la zone d’ ostéo-intégration, le logiciel calculant , pour un implant donné, (siège, dimensions et inclinaisons) la densité moyenne de l’os, 1 mm tout autour de l’implant.

Contrôle post-opératoire, montrant l’implantation très fidèle à la simulation.

Dr H.Schmitz

Implant dans l’axe de la prothèse: forces latérales = 0%.
Implant dans l’axe du procès alvéolaire: forces latérales > 30%.
FavoriteLoadingAjouter aux favoris Partager à un ami
Voter
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...
Partager

Envoyer un commentaire