Accueil >
Se former
> Formation continue >
gutman

Microfacettes non invasives

Par David Gutman le 01-03-2016
Voir tous les articles de cet auteur

Alexandra est complexée par son sourire qui présente une vestibulo-version de 13 et 23 ainsi que 2 CCM sur 11-21 d’une teinte non homogène avec ses autres dents.
L’examen panoramique révèle 2 traitements endodontiques parfaitement étanches sur 11-21.
Alexandra ne souhaite pas faire d’orthodontie et me dit avoir tenté un blanchiment sans succès durable

gutman_facettes01

gutman_facettes02

Son attente est un réalignement en épaisseur de son sourire, ne plus voir ses canines proéminentes et le désir de dents uniformément blanches et de façon durable dans le temps
Lors de la séance de diagnostic, je lui propose de poser 10 microfacettes non invasives, c’est-à-dire sans préparation (My Veneers by Made in Labs) de la 15 donc à la 25 ; son sourire révélant en effet 10 dents.
Ce choix est dicté par 3 facteurs :
-les traitements endodontiques sur 11-21 sont parfaitement étanches et les CCM bien installées
-Alexandra ne souhaite à aucun moment un ‘meulage de ses dents’
-Les facettes non invasives peuvent être collées aussi bien sur l’email que sur de la céramique des CCM.

Le cas d’Alexandra, avec des malpositions, certes existentes, mais peu marquées, est l’indication parfaite des microfacettes non invasives pour répondre à ses attentes.

Le protocole opératoire comprend 5 étapes :

     1ere étape :
Un rdv est pris pour faire l’empreinte et bien noter tous les critères esthétiques entrant dans le choix des facettes.
L’empreinte est réalisée par une technique de double-mélange classique ; elle ne présente aucune difficulté car les limites des futures facettes sont supra-gingivales.

Les caractéristiques des microfacettes sont ensuite déterminées selon 3 critères :

-La teinte : en accord avec Alexandra, la teinte choisie est du bleach BL1 ; cela peut paraitre excessif mais un élément est à prendre en compte : le taux de translucidité de la microfacette.

-Le taux de translucidité : plus la facette est translucide, plus on verra par effet de transparence la teinte et la texture originale de la dent sur laquelle elle sera posée, donc moins elle sera blanche et plus l’effet naturel pourra être observé
Alexandra souhaite avant tout une blancheur accentuée de ses dents de façon permanente ; la translucidité choisie est de 25%.

Le type de céramique : Zircone ou e.max ?
Le zircone (oxyde de zircone) est plus opaque que l’e.max.
Cette opacité, nécessaire dans les cas de facettes traditionnelles avec préparation afin de masquer totalement la face de la dent à recouvrir, n’est pas indiquée ici puisque l’on souhaite une translucidité.
Au contraire, les facette e.max sont des vitro-ceramiques à base de silicate de lithium, élément bien plus esthétique et translucide que l’oxyde zircone.

Le choix définitif se porte donc sur 10 microfacettes non invasives e.max, teinte BL1, et translucidité 25%.

2e étape :
C’est l’étape de la réalisation du waxup par le laboratoire.
Il consiste, sur le modèle en plâtre, à construire la morphologie des facettes par sculpture sur cire dans le but d’établir une maquette des restaurations à réaliser.

gutman_facettes05

Afin de ne pas faire déplacer Alexandra, je lui fais parvenir une photo du waxup par email et attend ses éventuelles observations pour toutes modifications
Dès la validation de cette étape, j’en informe le laboratoire et lance donc la production des facettes.

3e étape:

C’est l’essayage des microfacettes.
Je le fais avec du VarioLink Try-in ; il est important de choisir la bonne teinte dans le Try-in afin de faire correspondre la même référence lors de la pose définitive
Je choisi BleachXL qui est un blanc opaque.

4e étape :
C’est la préparation de l’intrados des microfacettes et de la surface dentaire
Cette préparation est résumée dans le tableau suivant :gutman_facettes04

5e étape :
C’est la pose et le collage des microfacettes en bouche
Le collage est réalisé avec du Maxcem White OPAQ pour Alexandra ; je pose selon la séquence opératoire suivante :
-d’abord 11-21
-puis 12-22
-et enfin 13-14-15 et 23-24-25
Plutôt que d’utiliser l’Optrascult Pad, je préfère exercer une pression digitale qui me permet une meilleure sensation pour un positionnement parfait des différentes facettes.
Une retouche des surocclusions et une vérification des latéralités sont effectuées afin de garantir la pérennité des éléments collés.

Voici le résultat final :

gutman_facettes06

Je remercie Alexandra pour sa grande disponibilité, Dentalespace pour la publication, et le laboratoire Made in Labs toujours au top dans toutes ses réalisations !

FavoriteLoadingAjouter aux favoris Partager à un ami
Voter
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...
Partager

20 commentaires au sujet de “Microfacettes non invasives

      1. Photo du profil de docteur.gutman@gmail.comDavid GUTMAN.

        Merci Christophe!
        Je te confirme d’abord que ces microfacettes eMax se collent parfaitement bien sur des anciennes CCM.
        Pour le protocole:
        -1 tu prepare la facette comme indiqué sur le tableau
        -2 tu mordance la CCM a l’acide hydrofluorique
        -3 tu ne mets pas de bonding ensuite
        -4 tu applique le maxcem sur la CCM
        -5 tu pose la facette
        -6 pression digitale dessus et photopolymerisation

        N’hesite pas a communiquer par email sinon, on en reparlera

    1. Photo du profil de advtrey01@aol.comBruno REY.

      Bonjour,

      Belle réalisation en effet. Le hic sera bien sûr lorsque l’interface se teintera. Il serait intéressant de présenter un cas avec des photos en macro, montrant aussi l’arcade inférieure et la zone cervicale à 6 mois, 1 an, 3 et 5 ans pour voir le vieillissement. Une vue occlusale serait aussi la bienvenue pour contrôle des épaisseurs. Je sais par expérience nord-américaine que cela se termine à terme par des céramiques. Donc…solution intermédiaire qui doit être proposée en connaissance de ses limites. Bien cordialement.

      1. Photo du profil de docteur.gutman@gmail.comDavid GUTMAN.

        Bonjour Bruno et merci de ton commentaire!

        Pour te repondre d’abord sur l’experience US, tu fais peut etre reference aux facettes Lumineers…perso j’ai fait des Lumineers pdt des années avec beaucoup de mauvais retourset la je suis d’accord avec toi ca s’est souvent terminé en facettes traditionnelles je dirai…les Lumineers se fissuraient, de decoloraient et avaient une mauvaise tenue.
        La ce sont les MyVeneers, ce sont des facettes eMAX donc je n’ai plus tous les problemes des Lumineers (ceramique feldspathique)

        Je retiens tes remarques et essaye pour le prochain cas de faire des photos plus ‘professionnelles’ et détaillées

        Enfin, concernant la teinte, depuis que je suis passé aux eMax pour ces microfacettes (cela fait environ 3 ans) je n’ai pas de decolorations; tout depend par contre du ciment de collage (maxcem) et du bonding car j’ai remarqué qu’un bonding jaune entraine une legere decoloration de la facette au sechage (j’utilise ce bonding coloré qd la patiente me demande justement un blanc pas lavabo, mais legerement attenué)

    1. Photo du profil de docteur.gutman@gmail.comDavid GUTMAN.

      Leo, ca me fait plaisir de voir ton commentaire…digne d’un confrere dépassé par l’age et la profession…tu dois encore etre aux limes manuelles K toi…
      Mais tous les commentaires sont bon a prendre…surtout le tien…

      Alexandra le chameau te dira merci en face…quoique ca ne vaut pas trop le coup car tu risque de t’en prendre une belle…

      Je t’invite personnellement a ma prochaine conference le 28 Mai et serai heureux de debattre avec toi sur le sujet des facettes blanches hollywoodiennes (enfin pas trop sur que tu connaisse je pense…)

      1. Photo du profil de xavier.chauvron@gmail.comX XAVIER.

        Exposer son travail sur internet, s’est s’exposer aux critiques.
        Et les attaques perso que vous tenez sont limite limite niveau confraternité.
        La critique n’était certes pas faite avec des pincettes, mais faut bien dire que ces facettes sont très/trop impersonnelles. C’est un fait.
        Cordialement.

        1. Photo du profil de docteur.gutman@gmail.comDavid GUTMAN.

          Critiquer un travail certes…critiquer le physique d’un patient et ne pas savoir de quoi on parle, c’est une autre chose xavier…
          Ces microfacettes, tres peu de confreres savent de quoi on parle…
          Donc avant de me parler, deja renseigne toi sur la technique et la demande des patients.

          Ces facettes font fake a 100%; certains confreres qui en sont encore aux limes K et aux CCM ne comprennent pas l’evolution de la sociéte dans laquelle on vit…il existe une patientele pour cela, j’ai 4 poses par semaine actuellement, ca devient tendance, un peu comme outre atlantique…

          Heureusement il en faut tous les gouts, et heureusement il existe encore une patientele pour des dents ceramique ‘normales’…

          Par contre on n’attaque pas une patiente sur son physique, ca ne se fait pas…digne encore une fois d’un confrere depassé par l’age et la profession…

          Mais ce que j’aime bien avec ces facettes, et plus serieusement, c’est que c’est tres clivant…il y a ceux qui adorent, il y a ceux qui detestent…

          La demande est tres forte actuellement pour des dents tres blanches, alors continue a proposer des blanchiments au peroxyde d’hdrogene qui ne fonctionnent pas…

          Tous les commentaires sont bons a prendre…et j’apprecie le tien aussi

    1. Photo du profil de docteur.gutman@gmail.comDavid GUTMAN.

      Merci Dr Slaoui!

      Les microfacettes ont une epaisseur de 0.3 mm et permettent donc de redessiner un sourire sans toucher aux bases dentaires.
      Le ressenti du patient est tres souvent nul du fait de la tres faible epaisseur.

      Concernant Alexandra, du fait de son activité professionnelle dans les medias, son souhait etait un sourire blanc permanent et visible; de ce fait j’ai fait des microfacettes 1mm plus longues que ses dents naturelles si bien que les facettes depassent du bord occlusal.
      Par contre il n’y a pas de retour palatin pour repondre a ta question.

  1. Photo du profil de nathalie.breem@orange.frNathalie BREEM.

    Bonjour. Merci pour ce sujet intéressant et très bien illustré. Deux questions cependant:
    Avec quels instruments effectuez-vous les retouches et le polissage?
    Et comment s’effectue la dépose de ces facettes si il s’avère un jour nécessaire de les refaire pour fracture ou vieillissement…
    Merci pour votre réponse

    1. Photo du profil de docteur.gutman@gmail.comDavid GUTMAN.

      Merci Nathalie pour ton commentaire….!
      Les retouches sont faites avec des fraises diamantées bague jaune et le polissage avec des disques a polir classiques.
      Concernant la depose, la on touche un sujet assez delicat; deja ma position, et le patient doit le comprendre, la pose est definitive comme tout element dentaire…il ne faut pas imaginer poser ces microfacettes pour les deposer ensuite…tu les pose et c’est defintif comme une facette traditionnelle.

      Maintenant, si il existe un defaut ou si pour une raison X on doit en retirer une, il faut comprendre que la facette ne se decole pas…surtout avec le Maxcem comme ciment, ca tient…
      Donc tu ponce la facette avec une fraise diamantée bague noire en faisant attention de bien t’arreter au niveau de l’email, tu retrouve un email intact en dessous, puis tu reprend une empreinte facette manquante pour la fabrication de la nouvelle.
      Evidemment tu auras pris soin de preparer une facette provisoire prealablement.

Envoyer un commentaire