Accueil >
Se former
> Formation continue >
new142_small

L’occlusodontologie en pratique courante

Par Jean Romerowski le 06-02-2002
Voir tous les articles de cet auteur

L’occlusodontologie n’est pas l’apanage d’un spécialiste. Elle est en réalité le dénominateur commun de tous les domaines d’exercice du Praticien. Qu’il s’agisse de dentisterie restauratrice, de prothèse amovible ou fixée, de parodontologie, d’orthopédie dento-faciale, de chirurgie orthognatique et même d’implantologie, l’occlusodontologie ne peut, en aucun cas, être ignorée.

Il ne suffit pas d'observer les arcades en occlusion pour affirmer qu'il n'existe aucune pathologie comme cela a pu être déclaré par un expert judiciaire.
La récidive de la perte d'une restauration d'angle incisif doit éveiller l'attention du praticien sur la possibilité de problèmes occlusodontiques.
L'occlusodontologie n'est pas l'apanage d'un spécialiste. Elle est en réalité le dénominateur commun de tous les domaines d'exercice du Praticien. Qu'il s'agisse de dentisterie restauratrice, de prothèse amovible ou fixée, de parodontologie, d'orthopédie dento-faciale, de chirurgie orthognatique et même d'implantologie, l'occlusodontologie ne peut, en aucun cas, être ignorée. La recherche de l'étiologie des manifestations pathologiques que présentent le patient est l'une des clés des succès cliniques. L'interrogatoire et l'examen clinique du patient sont donc à la base même de la réussite.
Il en va de même pour une fêlure qui aboutira à la fracture.
La gingivite localisée peut avoir pour cause des malrelations dento-dentaires.
Il peut en être de même pour une poche parodontale.
Une simple fissure gingivale doit mettre le praticien en éveil.

Un contact glissant au cours de la fonction mandibulaire peut être à l'origine d'un abcès parodontal.
L'ouverture d'un diastème révélé par l'interrogatoire a peut être pour étiologie une dysfonction.

Un chemin d'ouverture buccale en baïonnette est un signal d'alerte pour le praticien.
La recherche de l'axe charnière de rotation mandibulaire n'est pas un impératif de recherche étiologique.
L'utilisation d'un simulateur sophistiqué des déplacements mandibulaires n'est pas indispensable.
Comme le dit si bien Harold M. Shavell:

"Le praticien peut effectuer une restauration totale des arcades dentaires avec un articulateur semi-adaptable s'il possède un cerveau totalement adaptable".

Il ne s'agit donc pas d'apprendre une méthodologie, mais de comprendre en quoi consiste l'occlusodontologie.
FavoriteLoadingAjouter aux favoris Partager à un ami
Voter
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...
Partager

Envoyer un commentaire