Accueil >
Se former
> Formation continue >
6_small

La Paro en ce début de siècle : pour qui, pourquoi faire et par qui ?

Par Philippe Colin le 06-02-2002
Voir tous les articles de cet auteur

Quels sont donc actuellement les besoins et la demande de nos patients en terme de soins parodontaux ? 1. La paro pour ne pas perdre de l’attache, pour stopper des pertes d’attache, pour gagner de l’attache et pour éviter des récidives.

Quels sont donc actuellement les besoins et la demande de nos patients en terme de soins parodontaux ?

1. La paro pour ne pas perdre de l’attache, pour stopper des pertes d’attache, pour gagner de l’attache et pour éviter des récidives.

La progression des connaissances nous à permis de mieux connaître la pathologie et de mieux cerner le risque parodontal. Contrôle de plaque, traitement local essentiellement non chirugical et maintenance post-opératoire sont à la base du succès. L’approche chirurgicale se veut ponctuelle et plus conservatrice.
2. La paro préprothétique

Peu d’évolutions notables au cours de ces 20 dernières années. L’élongation coronnaire et l’obtention d’un tissu fibreux kératinisé autour des préparations restent d’actualité. Lorsque les secteurs antérieurs sont concernés, le souci de rendre ésthétique la future restauration s’est affirmé.

3. La paro cosmétique

C’est le traitement des récessions. Les facteurs qui déterminent le succès en terme de recouvrement sont maintenant bien codifiés (MILLER 1982 et 1985). Dès 1985, avec les publications de LANGER, RAETZKE puis un peu plus tard celle de NELSON (1987), l’apport de conjonctif s’impose. Ces techniques ont été progressivement affinées pour une meilleure intégration cosmétique. Cet acquis parodontal dans la gestion des tissus mous a été transposé aux tissus péri-implantaires dans les zones soumises au regard.

FavoriteLoadingAjouter aux favoris Partager à un ami
Voter
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...
Partager

Envoyer un commentaire