Accueil >
Se former
> Formation continue >
new18_small1

La pose de la digue est-elle compatible avec l’omnipratique ?

Par Bruno Bachelard le 06-02-2002
Voir tous les articles de cet auteur

A quoi sert la digue ? Travailler dans des conditions d’asepsie et à l’abris du sang et de la salive. A l’époque de la dentisterie adhésive, n’est ce pas un minimum ?

Une pince à perforer la digue
Une pince à crampons dite de « brower »

A quoi sert la digue ?

  • Travailler dans des conditions d'asepsie et à l'abris du sang et de la salive. A l'époque de la dentisterie adhésive, n'est ce pas un minimum ?
  • Travailler sans risque d'ingestion ou d'inhalation de produit au fauteuil.
  • Travailler sur un champ visuel réduit et donc être plus précis avec une fatigue moins grande. A l'époque de la micro dentisterie, n'est ce pas un minimum ?
  • Travailler sans être dérangé par la salive et la langue du patient.


La pose de la digue : Dans 95% des cas, il ne faut qu' une à deux minutes. 


Le matériel :

  • Des feuilles de digues prédécoupées de différentes épaisseurs.
  • Fines pour les patients dont les points de contacts sont très serrés.
  • Médium pour une utilisation en pratique courante en endodontie et en dentisterie restauratrice.
  • Epaisse pour la dentisterie restauratrice. En effet, la digue épaisse peut refouler les papilles interdentaires et ainsi dégager les limites des préparations sous-gingivales.
Des crampons ou clamps avec ou sans ailettes.
Des « Wed Jet » : cordons de caoutchouc permettant de maintenir la digue dans un espace interdentaire.
Un cadre, de préférence le cadre de Young en plastique.
Les trous doivent aller de 0,5 mm à 2 mm. Le diamètre des trous à réaliser dépend de la dent, mais aussi de la technique de pose utilisée.

Cadre en métal

1 - Percer la digue.

2 - Choisir un crampon sans ailette et l'essayer
3 - Passer les mors du crampon au niveau du trou de la digue

4 - Charger le crampon sur la pince en tenant la digue comme un parachute
Mettre le crampon sur la dent, puis passer la digue au delà du crampon
Digue en place
Le fil de soie permet de passet les points de contact.
Traitement radiculaire sous digue

B/ Deuxième technique :

utilisation d'un crampon sans ailettes.

  1. Perforer la digue en faisant un trou de 2 mm. Essayer le crampon en l'insérant au contact de la dent. Si ce crampon convient, le mettre en place au delà de la ligne de plus grand contour de la dent.
  2. Insérer la digue par le trou au niveau de l'arceau du crampon, puis poser la digue sous le crampon.


C/ Troisième technique
: utilisation de crampons avec ailettes. Avantage : il dégage bien le champ opératoire.

  1. Perforer la digue. 
  2. Charger le crampon sur la pince.
  3. Placer le crampon sur la dent en la faisant glisser au contact de celle-ci. 
  4. Dégager les ailettes.


Contre Indication de la digue :

Allergie au latex. Il existe maintenant des digues "latex free"

Contre-Indications relatives : faible ouverture buccale, contraintes aromatiques.

FavoriteLoadingAjouter aux favoris Partager à un ami
Voter
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...
Partager

Envoyer un commentaire