Accueil >
Se former
> Formation continue >
new17_small1

La pose de la digue. La technique

Par Bruno Bachelard le 06-02-2002
Voir tous les articles de cet auteur

Nous vous proposons la description “pas à pas” d’une des techniques de pose de digue: “la technique parachute”. Il s’agit de la technique la plus aisée et la plus courante.

Un crampon est choisi. Il s'agit ici d'un crampon sans ailette.
La pince à crampons dite de « brower ». Le crampon est d'abord essayé sur la dent à traiter.
Nous vous proposons la description "pas à pas" d'une des techniques de pose de digue: "la technique parachute".

Il s'agit de la technique la plus aisée et la plus courante.
La digue est percée au centre.
A l'aide des 2 mains ...
... la digue est étirée.
Les mors du crampon sont passés ...

... au niveau du trou.
La digue est relâchée.

Une main attrape les mors du crampon. L'autre main tient la digue comme un parachute.
La pince saisi le crampon...
Autre exemple de la pose de la digue sur une première molaire supérieure avec 4 canaux.
... qui est écarté et ...
... placé sur la dent à traiter.
La digue est passée sous les mors du crampon.
Le fil de soie permet de passer les points de contact.

En conclusion, la digue permet de travailler :

  • sans être dérangé par la salive et la langue du patient.
  • sans risque d'ingestion ou d'inhalation de produits et matériels au fauteuil.
  • dans des conditions d'asepsie. La dent peut ainsi baignée dans l'hypochlorite durant toute la durée du traitement.
  • sur un champ visuel réduit et donc être plus précis avec une fatigue moins grande.
Autre exemple de la pose de la digue sur une première molaire supérieure avec 4 canaux.
FavoriteLoadingAjouter aux favoris Partager à un ami
Voter
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...
Partager

Envoyer un commentaire