Accueil >
Se former
> Formation continue >
new68_small

Questions-Réponses sur la douleur

Par Joseph Choukroun le 12-12-2005
Voir tous les articles de cet auteur

Définition de la douleur selon l’association internationale d’étude de la Douleur (International Association for Study of Pain, I.A.S.P.) : Sensation Désagréable d’intensité variable.

1. Définition de la douleur selon l’association internationale d’étude de la Douleur (International Association for Study of Pain, I.A.S.P.) :

Sensation Désagréable d’intensité variable.


2. Le centre nerveux principal de la douleur est-il situé : 1 : dans le cerveau 2 : dans la moelle épinière ? 

Réponse : dans la moelle épinière


3. Quel le centre nerveux du cerveau qui est alerté en premier, en cas de stimulation douloureuse (après la moelle épinière)

Réponse : La Réticulée. C’est le centre de l’éveil, de telle sorte que la douleur provoque le réveil si la personne est endormie.


4. Le cerveau possède-t-il des récepteurs spécifiques à la morphine ?

Réponse : OUI, le cerveau possède des récepteurs spécifiques aux morphiniques


5. Le cerveau est-il capable de sécréter en fonction des besoins, des substances capables d’induire une analgésie puissante?

Réponse : OUI, le cerveau est capable de sécréter des substances analgésiques puissantes.


6. Si oui lesquelles ?

Réponse : les endorphines, substances morphinomimétiques


7. L’action des anesthésiques locaux est-elle contrariée par une modification de l’équilibre acido-basique ?

Réponse : Oui, l’action des anesthésiques locaux est contrariée dans un milieu acide


8. Exemple de milieu acide ?

Réponse : une zone infectée


9. Existe-t-il un médicament capable de prévenir la survenue d’un accident allergique immédiat (oedème de Quincke, crise d’asthme, choc allergique)

Réponse : OUI, il est possible de prévenir un accident allergique


10. Par quel mécanisme ?

Réponse : Par blocage de l’histamino-libération : L’histamine libérée par les macrophages est responsable des manifestations allergiques immédiates


11. Les antalgique qui ne sont pas indiqués dans la phase immédiate post-opératopoire ? :

Réponse : Les antalgique à base de tramadol car les effets secondaires sont importants à type de Nausées et Vomissements


12. Quel est l’anti-inflammatoire le plus efficace en post-opératoire

Réponse : La cortisone. C’est le seul anti-inflammatoire réellement efficace dans la phase post-opératoire.


FavoriteLoadingAjouter aux favoris Partager à un ami
Voter
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...
Partager

Envoyer un commentaire