Accueil >
Se former
> Formation continue >
Harb

La Réhabilitation cranio-faciale morpho-fonctionnelle (RCFMF)

Par Philippe Harb le 08-02-2017
Voir tous les articles de cet auteur

Il y a encore quelques années nous avions développé un projet par animation 3D, le cranio-facial-universe.com (CFU) destiné à l’enseignement et à la recherche du monde dentaire, en collaboration avec la faculté de LILLE II. Le CFU est aussi notre projet de conceptualisation, en effet, les données fondamentales (importance de la génétique et de l’acquis), les synthèses, constatations et déductions cliniques sur l’élément « essentiel » qu’est la mandibule, nous avaient menées au Concept Mandibulaire Tridimensionnel puis à la Réhabilitation Mandibulaire Morpho-Fonctionnelle; mais puisqu’une réhabilitation doit prendre en considération l’ensemble cranio-facial, cette nouvelle conception de Réhabilitation globale est renommée Réhabilitation Cranio-Faciale Morpho-Fonctionnelle, elle est physiologique, gnathologique et fonctionnelle. La RCFMF considère les CINQ entités constituant l’appareil manducateur (fig.2.1) qui, lorsqu’elles sont harmonieuses nous avaient conduit à l’identification des QUATRE conditions de la fonction équilibrée de la manducation (fig.2.2): Relation « Centrée » Fonctionnelle (1° condition), Ouverture-Fermeture rectiligne (2° condition), Occlusion Physiologique (3° condition) et la Mastication Fonctionnelle, c’est le Fonctionnement « NORMAL » de l’Appareil Manducateur (FAM). Sur cette base et lorsqu’une ou plusieurs entités sont déséquilibrées, la manducation est « ANORMALE », c’est la définition des Dysfonctionnements de l’Appareil Manducateur (DAM) de la RCFMF, il en découle une nouvelle classification basée sur l’étiopathogénie des différents syndromes (fig.2.3) ; adaptatifs mineurs ou adaptatifs majeurs ou pathologiques. Les traitements provisoires ou définitifs (Orthopédie Dento-Faciale, équilibration occlusale par Guide Mandibulaire Adjoint (gouttière occlusale) ou Conjoint par addition composite, prothèses, posturologie…) devront viser la préservation ou la reproduction des cinq entités et des quatre conditions, c’est une « Réhabilitation Cranio-Faciale Morpho-Fonctionnelle ».

harb02 rcfmf

Figure 2.1 Les cinq entités harmonieuses de l’appareil manducateur.

 

 

harb04 rcfmf

harb05 rcfmf

Figure 2.2 Nouvelles notions : Les quatre conditions d’une manducation équilibrée représentant le Fonctionnement (physiologique) de l’Appareil Manducateur ou « FAM ».

 

 

harb06 rcfmf

Figure 2.3 Classification des DAM : étiologies, signes cliniques selon la RCFMF.

 

Dans le précédent article nous avions présenté le modèle morpho-fonctionnel avec son Fonctionnement de l’Appareil Manducateur ou le « NORMAL », voici les détails des quatre conditions du « FAM » (fig.2.4 à 2.7) :

harb08bis rcfmf

Figure 2.4 Première condition : les condyles mandibulaires en Relation « Centrée » Fonctionnelle dans l’Espace de Rotation Condylien Physiologique (maillage gris), il ne s’agit pas d’une position anatomique (en arrière, en avant, en haut ou en avant …), c’est une position en relation avec la fonction du mouvement d’Ouverture-Fermeture « le plus rectiligne possible » (2° condition) et réciproquement.

 

harb09bis rcfmf

Figure 2.5 Deuxième condition : le mouvement de l’ouverture-fermeture rectiligne composé de : a) Axes charnières de Mac Collum passant par les pôles médiaux des condyles mandibulaires, la Rotation pure condylienne de profil puis de face, au cours des 20 mm en début d’ouverture et fin de fermeture, représentée par les axes de la position d’origine du déplacement en vert, du déplacement en bleu, depuis l’OIM passant par la position de repos suivi de la rotation-translation jusqu’à la Position d’Ouverture Maximale.

 

harb10bis rcfmf

Figure 2.6 Troisième condition : Occlusion Physiologique proche de la denture naturelle, les six clés d’Andrews, légère courbe de spee, torque corono-vestibulaire des secteurs latéraux (courbe de Wilson)… en relation directe avec la mastication Fonctionnelle (4° condition) et réciproquement.

harb11bis rcfmf

Figure 2.7 Quatrième condition : Mastication Fonctionnelle décrite par Le Gall et Lauret. Intervention des muscles élévateurs et non des abaisseurs sollicités dans la protection canine, les contacts dentaires en entrée et sortie de cycles en relation directe avec les critères de l’occlusion physiologique (fig.2.6)…

 

Notre diagnostic et traitement doit préserver ou reproduire les cinq entités et les quatre conditions de la manducation.

Dans le prochain article, nous verrons le modèle morpho-dysfonctionnel avec la CLASSIFICATION détaillée des Dysfonctionnements de l’Appareil Manducateur (DAM) ou l’« ANORMAL » de la RCFMF.

FavoriteLoadingAjouter aux favoris Partager à un ami
Voter
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...
Partager

1 commentaire au sujet de “La Réhabilitation cranio-faciale morpho-fonctionnelle (RCFMF)

Envoyer un commentaire