Accueil >
Se former
> Formation continue >
new166_small

Technique du guide chirurgical simplifié : méthode du drapeau d’ANTHOGYR

Par Hervé Berdugo le 23-10-2002
Voir tous les articles de cet auteur

Le guide chirurgical est aujourd’hui devenu indispensable dans la réalisation de nos plans de traitement implantaire. L’analyse scanner, la simulation implantaire permettent aujourd’hui de définir avec précision l’intégralité du plan de traitement.

Présentation du Drapeau AnthogyrT
Panoramique pré-opératoire

Introduction :

Le guide chirurgical est aujourd'hui devenu indispensable dans la réalisation de nos plans de traitement implantaire. L'analyse scanner, la simulation implantaire permettent aujourd'hui de définir avec précision l'intégralité du plan de traitement . En effet nous sommes capables d'apprécier avant même d'intervenir la qualité de l'os et sa densité. D'apprécier avec précision le volume osseux utilisable et la nécessité du recours ou non à une greffe osseuse et si oui en connaître les besoins précis en volume permettant ainsi d'être plus rigoureux dans le choix du site donneur, ainsi que dans les délais de prise des greffons.

Nous pourrons aussi choisir l'implant le mieux adapté au site à implanter :longueur, diamètre, conicité, inclinaison à donner pour recherche d'éventuels appuis bi-corticaux.

Cette simulation implantaire pourra être reproduite à la perfection grâce à la réalisation de guides chirurgicaux assistés par ordinateur. En effet notre simulation implantaire sera reliée grâce à une interface informatique à « une machine outil » qui confectionnera le guide chirurgical.

(Voir article d'Hervé Berdugo sur les greffes osseuses : cliquez).

Ces techniques sont souvent lourdes à mettre en ouvre, onéreuses pour le patient et nécessitent un équipement spécifique pour le praticien. Il faut donc être capable dans certaines indications d'avoir recours à des techniques plus simples sans pertes d'efficacité et de fiabilité.

La technique du drapeau (Anthogyr*) permettra de traiter ces cas par une méthode simple à la portée de tous.

Description de la technique :

Pour obtenir des prothèses adaptées avec des embrasures et des contours fonctionnels, la distance à respecter entre chaque implant est de 7 mm de centre à centre pour des implants standards (3,75 mm) et 8 mm pour les plus gros diamètres. La distance à respecter pour le premier implant bordant l'édentation est de 5mm par rapport à la face distale de la dent. Pour respecter ces données de façon simple et efficace la société ANTHOGYRT a mis au point la technique du drapeau . Il s'agit d'un petit dispositif en forme de drapeau qui va nous permettre de respecter les espacements pré-cités et le parallélisme des forages.

Un guide descend dans le premier puits de forage repéré par un pied à coulisse, une entretoise permet de définir la distance mésio-distale pour le forage du second, et ainsi de suite. L'orientation vestibulo-linguale est donnée par un paralléliseur inséré dans le premier puits.

Avantages

  • gain de séance
  • facilité d'utilisation
  • gain de temps
  • réduction du coût
  • rapidité d'exécution
  • précision

Indications :

Cette technique sera préconisée

  • pour des actes ou le volume osseux est généreux .Cette méthode est précise pour l'espacement mésio-distal des implants, elle nécessite par contre pour l'inclinaison vestibulo-linguale des forages une dextérité du praticien ainsi qu'un sens clinique développé avec un site opératoire parfaitement dégagé pour apprécier de visu l'orientation des tables osseuses vestibulaires et linguales.
  • pour compenser une erreur de guide chirurgical conventionnel alors que la chirurgie est engagée.


Conclusions
:
Les reconstructions prothétiques sur implant ont atteint aujourd'hui des qualités esthétiques et fonctionnelles jamais égalées. Les nouvelles techniques de guides chirurgicaux assités par ordinateur apportent une nouvelle dimension en offrant encore plus de précision et de rigueur dans nos actes chirurgicaux et prothétiques et dans leur rapidité de prise de décision et de mise en oeuvre. Cette nouvelle technique du drapeau apporte dans l'arsenal thérapeutique du chirurgien une technique supplémentaire qui trouvera sa place dans certaines indications pré-citées. Rappelons qu'un des grands principes de la chirurgie est de respecter les indications de chaque technique utilisée sans vouloir tout faire avec une seule technique pour éviter de sortir de ces limites et d'aller alors vers un échec.

Illustrations cliniques:

Edentation complète mandibulaire :

Simulation implantaire
Abord chirurgical
Forage guidé
Mise en place de 10 implants ANTHOGYRT

Panoramique de contrôle
Mise en charge des implants

Transferts d'empreinte
Pose des moignons d'implants parallélisés et coulés par le laboratoire BIC (C.Gorlier)
Pose d'un bridge provisoire, vue occlusale (DrHervé Berdugo)
Bridge provisoire vue vestibulaire
Bridge céramique d'usage (Dr Pascal Dadon).
Vue pré-opératoire
Panoramique pré-opératoire
Edentation complète maxillaire :
Simulation implantaire
Abord chirurgical
Forage guidé
Mise en place de 10 implants ANTHOGYRT
Panoramique de contrôle
Mise en charge des implants, pose des coiffes de cicatrisation
Cicatrisation gingivale avant empreinte
Transferts d'implants, technique d'empreinte indirecte
Parallélisme au laboratoire des moignons
Bridge provisoire sur modèle
Pose des moignons d'implants
Pose du bridge provisoire
Sourire provisoire
Empreinte des moignons implantaires
Bridge céramique vue vestibulaire (laboratoire BIC Claude Gorlier)
Bridge vue palatine
Bridge scellé en bouche vue occlusale
Bridge en bouche vue vestibulaire
Bibliographie

1) Abbou M. Incohérence chirurgico-prothétique en implantologie, une solution: La prothèse « double barre »mandibulaire.Le Chirurgien Dentiste de France,1998,n°875.

2) Amet E-M, Ganz S-D. « Implant Treatment Planning Using a Patient Acceptance Prosthesis, Radiographic Record Base, and Surgical Template. Part 1: Presurgical Phase » Implant Dentistry, 1997, 6

3): 193-199. 3) Bellaiche N.Missika P. La tomodensitométrie dans le bilan pré-opératoire en Implantologie orale. Information Dentaire, 1991

4) Bellaiche N. Le logiciel Simplant : la simulation implantaire au cabinet du praticien.Prothèse Dentaire, 1997, 129 :25-30.

5) Bellaiche N.Giorno T-M. Implantologie orale assistée par ordinateur. Implantodontie,1996, 20: 25-39.

6) Bellaiche N. Philippe B : Imagerie en chirurgie reconstructive pré-implantaire.Implantodontie, 1999 (32) : 27-35.

7) Berdugo H. Les guides chirurgicaux en implantologie, nouvelle technique . Alpha Omega news N°70 Juin-Juillet 2002.

8) Berdugo H. Illustration de la simulation implantaire Simplant par un cas clinique. Prothèse Dentaire. 1997, (120):32-33.

9) Berdugo.H. Implantologie : simplification d'un cas complexe. Prothèse Dentaire. 1997, (120): 19-22.

10) Berdugo H. Traitement d'une édentation complète maxillaire supérieure par greffe osseuse. 2000, site internet dentalespace.com

11) Boralevi S. Nahmias M. Hadida A et Harguerat E. Guide de repérage, scanner et guide chirurgical en implantologie. Cahiers de prothèse 1991,(74): 87-93.

12) Delplanque G.Guide chirurgical en implantologie:évolution vers l'assistance par ordinateur.2001,Mémoire pour l'attestation d'étude et de recherche approfondie en implantologie orale , Université de Bordeaux II.

13) Guedj R , Missika P. Intérêt d'un nouveau guide chirurgical modélisé à partir de l'analyse 3D du scanner. Implant.2001,Vol 7 n°1.

14) Hirardot A. Missika P. Le guide chirurgical: Intérêt et techniques. Implant,1999,Vol 5 n°2.
 
15) Levi T. Berdugo H. Radiologie et dentisterie. Journal de Radiologie . 1992, n°5,291-292.

16) Philippe B. Reconstructions maxillaires pré-implantaires: critères de choix du site donneur osseux. Implant,1998,4:279-292.

17) Rosenfeld A-L, Mecall R-A.The use of interactive Computed Tomography to Predict the Esthetic and Functional Demands of Implant-Supported Prostheses. Compendium,1996, 17(12):1125-44.

18) Rothman S-L-G, Chaftez N, Rhodes M-L, Schwartz M-S CT in the preoperative assessment of the mandible and the maxilla for endosseous Implant Surgery. Radiology,1988, 168:171-5.

19) Stockhman Ch-D « Using CT and SIM/Plant to Plan Implant Therapy » AO,1996, Volume 89, Winter: 35-38.
FavoriteLoadingAjouter aux favoris Partager à un ami
Voter
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...
Partager

Envoyer un commentaire