Depuis quelques mois de nombreux médias (journaux, télévision, etc.) se sont émus de l’éventuelle toxicité des AMALGAMES DENTAIRES mis en bouche.
Soucieux d’offrir aux patients les meilleurs traitements possibles en toute sécurité, Dentalespace considère qu’il est de son devoir de vous apporter toutes les informations nécessaires sur cet important sujet concernant votre santé.

Cette information fait partie pour nous de vos droits fondamentaux en tant que patients :

  • Droit à la meilleure santé dentaire possible.
  • Droit à toute l’information susceptible de vous éclairer sur les avantages et inconvénients des différents traitements que nous réalisons sur vous.
  • Liberté de choix, de votre part, parmi l’ensemble des traitements existants en l’état actuel de nos connaissances.

– A ce titre, nous considérons que nous avons un rôle d’information et de conseil en vue de vous aider à atteindre cette meilleure santé (vous-même restant le décisionnaire final)

LE PROBLÈME

La carie dentaire est une maladie largement répandue dont la prévention fait partie des traitements les plus efficaces actuellement.

Toutefois, dans les cas où les dents présentent déjà des caries, elles doivent être restaurées avec un matériau approprié.

L’amalgame dentaire est une combinaison de poudre d’argent (pour la plus grande partie) et de mercure. Depuis plus d’un siècle, il est utilisé quotidiennement comme matériau de restauration des dents cariées. Les restaurations sont durables et d’un bon rapport coût / efficacité avec l’inconvénient toutefois de ne pas restituer la couleur des dents (leur couleur est grise à gris foncé).

Quel est le problème qui se pose aujourd’hui ?

Un certain nombre d’articles et d’émissions dans les médias, semble accréditer l’idée de risques pour la santé des patients du fait de la composition des amalgames dentaires et en particulier de la présence de mercure. En fait, un débat contradictoire s’est instauré entre chercheurs.

Tout d’abord, tous s’accordent pour dire qu’avec le temps et la mastication, le mercure, emprisonné dans l’amalgame, est relâché dans la salive puis dans tout l’organisme en quantités infimes. Les divergences entre scientifiques concernent les effets de ce mercure sur le corps humain. Certains affirment qu’il peut déclencher des maladies graves d’ordre général chez les patients. D’autres (une majorité) estiment, en revanche, qu’aucun lien ne peut être démontré entre ces maladies et la présence dans la bouche des patients, d’amalgames dentaires. Ceux-ci ne seraient pas plus dangereux que le mercure existant dans l’environnement (atmosphère, nourriture, etc.). Tant qu’aucun consensus n’existe entre les scientifiques, nous, praticiens sommes donc confrontés au choix très délicat, entre des travaux alarmistes d’un côté et complètement rassurants de l’autre.

Le problème est d’autant plus épineux qu’un certain nombre d’éléments viennent compliquer la situation :

  • Il faut enlever les amalgames existants dans des conditions très strictes (sur ce point, il est important que le cabinet de votre praticien soit équipé de tout le matériel nécessaire afin de réaliser ce dépôt en toute sécurité).
  • Les quantités de mercure relâchées sont variables d’un individu à l’autre en fonction de différents facteurs.
  • L’amalgame est le matériau qui nécessite, de la part du patient, le plus petit investissement financier (remboursement total par la Sécurité Sociale).
  •  Il est vrai, enfin, qu’il existe une tendance générale en vue de restreindre tout usage du mercure (interdiction d’utiliser des thermomètres au mercure, par exemple) en raison de son influence néfaste sur l’environnement.

Notre point de vue :

Compte tenu de toutes ces informations et désireux de ne vous imposer aucun traitement sans votre consentement éclairé, nous estimons qu’il est important que le patient soit associé au choix du traitement qui sera réalisé sur lui. C’est pourquoi nous vous recommandons de demander à votre chirurgien-dentiste traitant de vous informer sur l’ensemble des traitements possibles pour la restauration de caries sur dents vivantes, avec les avantages et les inconvénients de chacune des méthodes. (les méthodes sont : les Amalgames d’Argent, les Restaurations aux composites au fauteuil, les Inlays en composite, les Inlays en céramique, et les Inlays en or ou en métal)

Pour conclure ce sujet, il est important de savoir qu’il existe une méthode moderne, simple et sûre pour éviter la mise en place de toute restauration en bouche : c’est le « Programme de soins prophylactiques« . Il s’agit d’une technique de prévention destinée à éviter l’apparition des caries.

L’objet de cette fiche d’information était de vous informer le plus complètement possible sur ce problème important.

Les chirurgiens-dentistes soucieux d’établir avec l’ensemble de leurs patients des relations de confiance mutuelle, vous encouragent à poser toute question complémentaire qui pourrait apporter des éclaircissements sur les amalgames dentaires, et en particulier sur le « Programme de soins prophylactiques« .