Accueil >
Se former
> Formation continue >
Vignette-Site-Video-4-MV2

Le MV2, the usual suspect

Par Benjamin BOUBLIL le 30-06-2021
Voir tous les articles de cet auteur

 

 

Le MV2 est souvent la cause d’échecs et de frustrations, apprenons ensemble à mieux le connaître et, pourquoi pas, le traiter comme n’importe quel autre canal – à tous les sens du terme.

Les chiffres diffèrent un peu selon les études, les populations étudiées, mais vraiment, il faut considérer que les premières molaires maxillaires ont 4 canaux et s’étonner du contraire :
• Plus de 90 % sur les premières molaires
• 60 % sur les deuxièmes molaires
• Présence à 20 % sur les dents de sagesse.
Dont 60 % ont une entrée commune avec le MV1 et une sortie (Type II de Vertucci), et 20% sont indépendants (type IV).

 

Bon, maintenant que l’on a établi que le MV2 est là, voyons comment le localiser. Personnellement, je prends systématiquement un scan des dents que je dois traiter.
Je commence à regarde les coupes axiales, puisque ce sont celles qui représenteront la vue occlusale, et je complète mon analyse avec les coupes coronales pour me faire une idée de la relation entre les canaux présents. Je prends vraiment mon temps, avant même de recevoir le patient, pour me faire une idée la plus précise possible de l’anatomie que je vais devoir instrumenter, mettre en forme irriguer et obturer.

 

Cliniquement, il y a plusieurs règles à suivre pour trouver l’entrée du MV2 :
Si on trace une ligne qui passe par les cuspides MV et DV, alors il y a une droite parallèle qui passe par les orifices de DV et MV1.
Une autre droite passe par les entrées MV1 et palatine. Et bien l’entrée du MV2 doit normalement se trouver au 3è coin du triangle équilatéral entre MV1 et DV, sur le versant mésial de l’axe MV1P.

 

Geometrie-Trouver-le-MV2-BD

 

Il faut également savoir que plus la longueur des côtés est importante, plus il y a de chances de trouver un MV3 (jusqu’à 10 % des cas).

 

Maintenant que l’on sait dans quel coin le chercher, passons à sa localisation à proprement parler.
Les techniques disponibles sont :
• Suivre ce que l’on appelle la road map : les variations de couleur du plancher pulpaire dessinent une véritable carte routière qui dessert les entrées canalaires. Au microscope, il est relativement aisé de suivre cette carte et canal par canal.
 Utiliser le bleu de méthylène qui colore les tissus organiques.
Regarder si les gencives saignent dans les cas de dent vitales.
Mettre en place « l’effet champagne » : l’hypochlorite se dissout en sodium et en ions chlorure et cela relargue des ions O² au contact des tissus organiques et cela fait des bulles.
Pratiquer la white spot technique : avec une fraise fine long col, à faible vitesse et sans eau, on gratte les lignes foncées de la road map pour faire apparaitre une petite tache blanche. Les copeaux de dentine seront tassés et s’accumulent dans les entrées canalaires.
L’idée n’est pas de faire un trou, mais plutôt de la poussière.

 

Bien souvent l’entrée est cachée sous un surplomb de dentine ou elle est calcifiée et se trouve sur un plan plus profond, plus apical que les autres. Si le MV2 n’est pas complètement présent, il peut juste s’agir d’un sillon ou d’un aileron, mais il n’empêche que c’est du tissu infecté, qu’il faut aussi éliminer.

Il faut s’occuper du MV2 en dernier, parce que vous l’avez vu, sa position est quand même déduite de celle des autres entrées canalaires.

 

Pour l’instrumentation, j’aime bien tâter le terrain avec un SX pour ouvrir les premiers millimètres, pas plus, avant d’aller explorer le canal avec une lime manuelle.
Bien souvent, le MV2 va rejoindre le MV1 sous un angle assez marqué, alors il faut y aller doucement.

Par la suite, le canal se traite normalement, mais en gardant à l’esprit la classification de Vertucci. Il faut vraiment à mon sens investir du temps et du matériel, comme des aides visuelles, même si les tarifs ne sont pas à la hauteur de la tâche demandée. Sinon, plus grandes seront les chances d’échec avec tout ce que cela entraîne comme sur frais et complications.

FavoriteLoadingAjouter aux favoris Partager à un ami
Voter
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...
Partager

Envoyer un commentaire