Accueil >
S'informer
> Actualités >
vignette_facebook

Ce qu’il faut retenir sur l’assurance vie

Actualité Par La Médicale le 05-06-2019

L’assurance vie reste encore le placement privilégié en France : le goût pour ce placement ne se dément pas et il est encore en progression grâce aux contrats multisupports.

Un succès en progression

Ces contrats arrivent second de l’ensemble des produits financiers que possèdent les ménages (rapport de 2018 INSEE sur ce que détiennent les Français).

83.4% des foyers sont en possession d’au moins un livret d’épargne, c’est un recul de 2.3% par rapport aux 3 années précédentes. La tendance est inverse pour l’assurance vie : 39% des foyers possèdent au moins un contrat en 2018.

Cette augmentation progresse de 4.3 % entre 2010 et 2018, ce qui prouve que les Français sont de plus en plus confiants vis-à-vis de l’assurance vie.

Pouvoir investir malgré les difficultés actuelles de l’environnement financier

En 2018, les marchés financiers ont été mal menés et les taux sont demeurés très bas. Les supports en euros rapportent de moins en moins depuis plusieurs années, l’assurance vie permet des perspectives de placement intéressantes sur plusieurs années quand les sommes sont placées sur des contrats multisupports. Ils permettent d’investir de façon plus risquée que les fonds en euros, mais potentiellement plus rémunérateur : les unités de compte.

Dans la période de 2010 à 2015, l’augmentation de détention des produits d’assurance vie avait surtout été portée par les monosupports, ce sont maintenant les multisupports qui permettent la progression.

Sur le plan structurel, l’assurance reste toujours attractive

L’assurance vie est réputée pour permettre des objectifs d’épargne : constitution d’un capital ou anticipation de la retraite, mais aussi transmission aux proches.
• La clause bénéficiaire permet à l’assuré de gérer la transmission de ses avoirs aux personnes de son choix à son décès.
• Certains contrats prévoient une garantie plancher, qui lui est complémentaire. Elle protège les bénéficiaires d’un contrat de la variation de la valeur des unités de compte, ce qui implique de transmettre ainsi son capital avec un risque parfaitement maîtrisé.

En cours de contrat ou au décès de l’assuré, la fiscalité de l’assurance vie lui est spécifique.


logo
Cet article vous est proposé par La Médicale. Pour connaître les offres assurances vie et retraite La Médicale, connectez-vous sur le site lamedicale.fr

FavoriteLoadingAjouter aux favoris Partager avec un ami
Voter
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...
Partager