Accueil >
S'informer
> Actualités >
vignette

Le contrôle du biofilm bactérien

Hygiène bucco-dentaire Par Marjolaine Gosset le 03-04-2019

Les différents types de nettoyage des espaces interproximaux

Le contrôle du biofilm bactérien, ou plaque dentaire, est un enjeu quotidien pour la prévention et le traitement des gingivites et des parodontites mais également de la maladie carieuse. Il est indispensable, à chaque brossage (soir 2/jour), de compléter le brossage des dents réalisé avec une brosse souple par un nettoyage des espaces interdentaires avec un matériel adapté.

Trois outils majeurs de nettoyage interproximal peuvent être proposés aux patients. Le fil dentaire qui est le plus connu par les patients, les brossettes interdentaires et les jets dentaires. De nouveaux systèmes viennent compléter cette gamme, tels que des systèmes de pulvérisation d’air et de micro-goutelettes. Globalement, tous ces produits permettent d’améliorer le contrôle de plaque et en conséquence l’inflammation gingivale en comparaison d’une hygiène buccodentaire avec la brosse à dents seule.

Pour un patient, deux critères de choix majeurs peuvent être cités :

1- La taille des espaces interdentaires. Le fil dentaire sera indiqué pour les espaces serrés tels que le parodonte des enfants et adolescents ou en cas de chevauchements dentaires. Pour les autres situations, les brossettes interdentaires seront prescrites car elles démontrent une meilleure efficacité pour le contrôle de plaque. On préférera limiter le nombre de brossettes à 2 voire 3 par patient, permettant de couvrir les différentes tailles d’espace interdentaire dans une bouche. Les brossettes devront pénétrer l’espace avec une légère pression et un frottement sur les trois côtés du triangle seront réalisés.

2- La dextérité du patient. Les patients ont globalement plus de facilité à utiliser des brossettes que le fil dentaire. Cependant, le fait qu’elles se tordent ou se cassent en bouche est une doléance fréquente. Les nouvelles technologies, qui démontrent également une bonne capacité à désorganiser la plaque interproximale, et sont plus simples d’utilisation peuvent offrir une solution en cas d’échec avec les brossettes.

En conséquence, chacun de nous, chirurgiens-dentistes, doit connaître et maîtriser les outils de nettoyage interproximal pour réaliser une prescription raisonnée adaptée au patient.

FavoriteLoadingAjouter aux favoris Partager avec un ami
Voter
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...
Partager