Accueil >
S'informer
> Actualités >
Vignette-site-article-Celine-Boissard-Transmettre-son-laboratoire

Les clés pour bien transmettre son laboratoire de prothèses dentaires

Vie du cabinet, Publi-communiqué Par Céline Boissard le 28-11-2022

Pour réussir sa transmission d’entreprise, il faut anticiper ! Trop de dirigeants aujourd’hui se retrouvent acculés pour céder leur laboratoire parce qu’ils n’ont pas suffisamment pris les devants. En effet, pour beaucoup, transmettre, c’est un peu disparaître, ce qui conduit inévitablement à retarder le processus de cession et passer à côté de réelles opportunités.

 

L’histoire montre souvent que les trains ne passent qu’une fois et si vous avez l’opportunité d’avoir un acquéreur fiable, saisissez-là !
En fonction du profil de repreneur, vous pourrez également accompagner ce dernier durant cette phase pour l’introduire auprès de l’ensemble des partenaires de l’entreprises : clients, fournisseurs, établissements bancaires, personnel… Certains acquéreurs exigent un accompagnement de 2 à 5 ans, en fonction de la taille de votre structure et de la stratégie adoptée.

 

Visuel-CelineBoissard-Prothesiste

 

Qu’est-ce qu’un acquéreur fiable ?

Un acquéreur fiable connaît votre métier, votre secteur d’activité et possède l’apport nécessaire pour financer l’opération. Sans apport, pas de cession. Ne perdez donc pas de temps avec la foultitude de profils qui se montreront fort sympathiques et intéressés mais n’ont pas l’assise financière suffisante pour conclure le deal. Pour résumer, un acquéreur fiable, c’est un acquéreur qui paie !
Les conditions bancaires d’obtention des prêts se sont durcies, règlementation européenne oblige, c’est pourquoi l’identification et le processus de sélection des candidats à la reprise revêt une importance particulière.

 

Mettez-vous à la place du repreneur !

Trop de cédants idéalisent leur entreprise. L’affect, les sentiments sont autant d’obstacles à la conclusion d’une opération de cession. Il n’est pas facile de prendre de la distance, d’appréhender les choses froidement, lorsqu’on a créé, développé son propre outil de travail. Rassurez-vous, c’est normal !

 

Les grandes étapes pour transmettre son laboratoire

Afin d’optimiser le processus de vente de votre laboratoire, 8 grandes étapes sont essentielles. Certaines peuvent se chevaucher ou être menées simultanément : tout dépend de votre timing !

 

Visuel-CelineBoissard-Prothesiste-2

 

• Étape 1 : préparez votre calendrier indicatif de cession.
Il vous permettra de clarifier vos objectifs et de vous préparer psychologiquement à cette étape importante de votre vie. Réussir la vente de son entreprise nécessite un engagement total de votre part : quand on vend, on vend ! Il ne s’agit pas de s’impliquer à moitié durant ce processus, sinon vous perdrez votre temps, donc votre argent et en ferez également perdre beaucoup au reste de l’équipe.

 

• Étape 2 : faites un diagnostic de votre entreprise.
Quels sont les points forts et axes d’amélioration de votre structure ? Et oui plutôt que de parler de points faibles, on parle d’axe d’amélioration, c’est plus vendeur ! La vente, c’est aussi du marketing !
Un diagnostic comporte en général plusieurs volets : ressources humaines, activité, finance, juridique, qualité, sécurité, environnement, production.

 

• Étape 3 : qu’est-ce que vous vendez ? Des parts ou actions de société ou un fonds de commerce ?
À vous de voir ce qui est le plus intéressant pour vous, quelle sont les incidences en matière fiscale et sociale en tenant également compte des contraintes du repreneur potentiel. Dans une opération de cession, vous êtes deux !

 

• Étape 4 : établissez le budget prévisionnel.
N’oubliez pas qu’un acquéreur achète certes une histoire mais doit être résolument tourné vers le futur : la partie « prévisions » ne doit donc pas être négligée. Faites-en un atout en vous basant sur des données réalistes, sinon vous perdrez toute crédibilité !

 

Étape 5 : valorisez votre entreprise.
L’objectif est de parvenir à une fourchette de valeur, un ordre de grandeur.

 

Étape 6 : préparez un teaser, à savoir un dossier de présentation de l’entreprise.
Véritable mémorandum, il vous permettra de gagner beaucoup de temps en fonction des différents repreneurs que vous serez amené à rencontrer.

 

• Étape 7 : le plus important, ciblez un repreneur !
Dans un premier temps, vous pourrez vous entourer de professionnels qui connaissent votre secteur et vos repreneurs naturels qui pourront vous accompagner et vous conseiller tout au long du processus. Cette étape est essentielle quant à la mise en place de votre transmission.

 

• Étape 8 : concluez le deal.
Une fois les due diligence, à savoir les audits d’acquisition (vérifications et contrôles) réalisés par l’acquéreur, il faut passer aux choses sérieuses : la signature des actes. Cette phase constitue le processus ultime de l’opération, après plusieurs mois d’études et négociations.

 

En conclusion, réussir la transmission de son laboratoire de prothèses dentaires nécessite de s’organiser en amont. Il n’est jamais trop tôt pour préparer sa sortie future et optimiser ses modalités financières.

 

 

N’hésitez pas à nous contacter grâce au formulaire disponible sur notre site internet.

Céline Boissard,
Fondatrice de Fininfra-Invest

 


 

Cet article vous est proposé par Fininfra-Invest.

Logo-Fininfra-invest

FavoriteLoadingAjouter aux favoris Partager avec un ami
Voter
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...
Partager