Accueil >
Se former
> Formation continue >
vignette_facebook

Extraction – implantation – mise en esthétique immédiate

Par Patrice Margossian le 17-07-2019
Voir tous les articles de cet auteur

INTRODUCTION
Une réhabilitation implantaire unitaire en secteur esthétique est toujours un défi, tant du point de vue chirurgical que prothétique. La finalité est de retrouver un ensemble dento-gingivale parfaitement assorti et fidèle à l’apparence naturelle.

123
Fig 1, 2, 3 : Situation initiale avec une résorption radiculaire interne.

4
Fig 4 : Réalisation d’un projet prothétique virtuel et planification implantaire par superposition des modèles et du volume osseux.

5
Fig 5 : Avulsion atraumatique.

6
Fig 6 : Forage par chirurgie guidée à appuis dentaire.

7
Fig 7 : Mise en place d’un implant dentaire cylindro-conique (Axiom® BL, PX 4X12 Anthogyr).

89
Fig 8, 9 : Comblement du gap vestibulaire avec une xénogreffe (Bio-Oss® Geistlich).

10
Fig 10 : Création d’une enveloppe dans le sillon gingival pour faciliter la tunnelisation conjonctive (Lame spoon MJK).

11
Fig 11 : Prélèvement conjonctif tubérositaire.

1213
Fig 12, 13 : Moulage de la face vestibulaire de la dent naturelle extraite.

1415
Fig 14, 15 : Restauration transitoire transvissée.

16
Fig 16 : Vue clinique provisoire en place.

17
Fig 17 : Cicatrisation du berceau gingival, 5 mois post-opératoire.

18
Fig 18 : Réalisation d’un transfert personnalisé issu des formes de contour de la dent transitoire.

19
Fig 19 : Empreinte de l’arcade maxillaire au polyether (impregum 3M).

20212223
Fig 20-23 : Restauration d’usage avec coiffe tranvissée AxIN® (Anthogyr), système de rattrapage d’axe (0-25°).

24252627
Fig 24-27 : Matérialisation du déport de sortie de la vis grâce au système AxIN® en comparaison avec la restauration provisoire qui utilisait ici un composant droit. Passage du puits de la vis axé du bord libre au cingulum de la dent.

28293031
Fig 28-31 : Vue clinique et radiologique de la restauration d’usage.

CONCLUSION
AxIN® en s’inscrivant dans le volume global de la dent qu’elle remplace, a une réelle justification anatomique. En associant un rattrapage d’axe, pouvant aller jusqu’à 25° et un petit puits de vissage, la solution permet de positionner idéalement l’implant dans l’axe de la dent naturelle.


Patrice-Margossian

 

Patrice Margossian
• Maître de Conférences des Universités
• Docteur ès Sciences Odontologiques
• Exercice privé Paro Implanto Marseille
smile-concept.com


Ce cas est proposé par Anthogyr.
LogoAnthogyr+baseline-01

FavoriteLoadingAjouter aux favoris Partager à un ami
Voter
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...
Partager

1 commentaire au sujet de “Extraction – implantation – mise en esthétique immédiate

  1. Photo du profil de advtrey01@aol.comBruno REY.

    Brillant protocole gage d’une pratique de qualité. Quelques observations : vous prenez des risques de réduction parodontale à long terme en faisant extraction-implantation en même temps car le positionnement même guidé de votre implant n’est forcément pas absolu. A cause du substitut osseux vous devez attendre 6 mois pour pouvoir réaliser la prothèse définitive. En faisant une dent trans-vissée vous avez une dent finale légèrement sur-dimensionnée par rapport à une dent scellée. La dent prothétique finale est plus claire sur votre photo hélas que la 11 naturelle adjacente. Joli travail quoi qu’il en soit. L’une de vos diapos est inversée.

Envoyer un commentaire