Accueil >
Se former
> Formation continue >
Vignette-Site-Formation-1-B-Boublil

Gestion de l’échec – Étapes du retraitement d’une molaire mandibulaire

Par Benjamin BOUBLIL le 08-07-2020
Voir tous les articles de cet auteur

Découvrez, en vidéo, les trucs et astuces à utiliser dans votre cabinet en suivant l’exemple du retraitement de cette 46.

 

 

 

Le scanner montre un canal mésial plat avec une sortie unique  et en distal une racine résorbée avec 2 sorties distinctes. Après dépose de la couronne et de l’inlay core, nous posons le champ opératoire et afin d’assurer une étanchéité parfaite on utilise de l’Oraseal, une pâte de chez Ultradent.

Le canal distal est désobturé aux ultra-sons (de manière générale, on n’utilise pas de solvant).

Protocole :
• Élimination des excès de gutta, puis passage d’instruments manuels (limes H).
• Utilisation d’un instrument  le XP Endo Finisher R, de chez FKG, qui est un instrument très souple, très efficace, non travaillant, de diamètre 30, non conique, utilisé à 1200 tours/minute, en présence d’hypochlorite. Le but est d’aller bien nettoyer dans ce canal plat.

Visibilité des deux sorties apicales, vestibulaire et linguale.

En nettoyant le plancher pulpaire, nous supprimons une partie de l’Oraseal en mésial.

Rétrospectivement une reconstitution pré endodontique  aurait été plus étanche, mais ça va donner l’occasion de vous montrer comment on gère ce genre de petite fuite pendant les soins.

Il suffit de mettre de la gutta chaude sur les entrées canalaires pour les protéger et de monter un mur en composite flow. Il suffit ensuite de re-préparer à la fraise et les excès de gutta sont enlevés très facilement à la sonde. L’usage du Réciproc permet d’aller directement à l’apex et de mesurer la longueur du travail, toujours sans solvant.

Il y a des débris de gutta que l’on a du mal à sortir. Nous essayons en premier avec un instrument ultrasonic fin puis un Micro-Opener du chez Maillefer. C’est un instrument manuel très pratique qui permet d’éliminer les excès.

En distal,  nettoyage avec le XP Endo Finisher R et activation de la solution d’irrigation avec l’Irrisafe de chez Pierre Rolland, qui est un instrument ultrasonic non travaillant

Et irrigation, à l’Endovac, de chez Kerr. Nous pouvons visualiser alors les 2 sorties distales et la sortie mésiale.

Oburation : en distal comme les canaux sont bien ouverts l’obturation se fait avec de la  biocéramique mixte  « en double mélange », avec une phase fluide et une phase putty. Injection du ciment biocéramique au fond du canal, au contact des apex, et  tassement du  putty qui a une consistance comparable à celle du Cavit. Comme dans une empreinte en double mélange, cela va faire fuser la phase fluide.

Pour des raisons didactiques, on obturera le canal mésial à la gutta chaude à l’aide du Pulp Canal Sealer de chez Kerr. La descente, on tasse un peu.

Et la remontée, à la gutta chaude. La gutta, en remontant, fait remonter le ciment et on imagine déjà l’obturation tri dimensionnelle.

Nettoyage de la cavité. À la radio, on a effectivement deux sorties en distal et un canal plat mésial.

 


Retrouvez, bientôt la seconde vidéo du Dr. Boublil, sur la microchirurgie endodontique sur dent antérieure.

FavoriteLoadingAjouter aux favoris Partager à un ami
Voter
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...
Partager

Envoyer un commentaire