Accueil >
S'informer
> Actualités >
Vignette-Site-Article-Burn-Out-SPS

Le burn-out chez les professionnels de santé

Interview Par Association SPS le 26-07-2022

Aujourd’hui, ce sont plus de 50% des professionnels de la santé qui se sentent concernés par le burn-out. Cet état d’épuisement physique, psychique et social lié à la dégradation du bien-être d’une personne face à son travail est fréquent dans la plupart des métiers, mais très particulièrement depuis les années 1970, chez les professionnels de la santé, les enseignants, les policiers et les agriculteurs.

image01-SPS-burnout

 

Comment le repérer ?

 

Les symptômes

Il est indispensable de savoir repérer les signes du burn-out en connaissant les symptômes principaux pour pouvoir l’anticiper le plus tôt possible. Chaque individu réagit différemment face à un épuisement professionnel mais cette personne aura inévitablement un changement de comportement. Il peut s’agir d’un repli sur soi, de réactions agressives, d’un manque de concentration ou de confiance en soi, d’un désengagement, de signes physiques tels que des douleurs, de la fatigue… Tous ces symptômes doivent être pris en compte avant d’atteindre le stade d’arrêt de travail.

 

Les causes

À travers l’activité professionnelle, la vie personnelle ou encore les inquiétudes sociétales, cinq facteurs déclencheurs du burn-out sont reconnus :

• Perte de sens dans l’activité professionnelle,
• Multiplicité des rôles, notamment des lourdes tâches,
• Perte de contrôle,
• Manque de reconnaissance,
• Problèmes d’incivilité.

Ces facteurs impactent sur l’état physique et mental des praticiens jusqu’à l’épuisement total. C’est pour cette raison qu’il faut d’abord anticiper et repérer les personnes qui présentent des signes de burn-out afin de les accompagner.

 

Comment le prévenir ?

Prévenir un burn-out passe par une bonne alimentation, un bon sommeil, une meilleure organisation de son temps, une gestion des urgences et des imprévus, des petits plaisirs personnels…

Cependant, si vous remarquez certains symptômes, il faut réagir avant d’atteindre un stade où il n’y a plus aucune motivation, ni volonté. Dans ce cas, il est recommandé de faire des activités qui vous plaisent : du sport, des voyages, des approches thérapeutiques, des séances avec un psychologue… à chacun ses envies. Il est également conseillé, par exemple, de ne pas rester seul, d’oser demander du soutien à ses proches ou à des médecins compétents, de rechercher de l’aide pour déléguer des tâches.

 

L’Association SPS

Il existe de nombreuses organisations consacrées aux personnes nécessitant un soutien dans la quête du mieux-être, notamment l’Association SPS, créée en 2016. Il s’agit d’une structure dédiée aux professionnels de santé qui a pour missions d’accompagner les soignants en souffrance au travail et de prévenir, en mettant en place des actions pour le mieux-être.

Cette vidéo explique les missions proposées par l’Association SPS.

 

L’Association SPS a mis en place un numéro vert (0 805 23 23 36), accessible également via l’application SPS, gratuit, anonyme, confidentiel et disponible 24/7 avec 100% de décrochés sur lequel les professionnels de santé peuvent appeler pour recevoir des conseils et du soutien de la part de psychologues.

image02-SPS-burnout

Retrouvez l’application sur Google Play et sur l’App Store.

 

Le burn-out en France

Depuis 2016, l’Association SPS a reçu plus de 18 000 appels de professionnels de santé soit une moyenne d’environ 15 appels par jour, dont près de 14 000 depuis le début du Covid-19. Ces appels sont anonymes mais certaines informations permettent de distinguer les profils les plus susceptibles d’être victimes de burn-out. Ces données ont démontré qu’aujourd’hui, chez les professionnels de santé, les taux d’épuisement professionnel, de surcharge et même d’idées suicidaires sont alarmants !
Par exemple, 75% des étudiants en médecine présentent des symptômes anxieux, 67% des externes et des internes se sentent en épuisement professionnel et de manière générale, au cours de leur carrière, 25% des professionnels de santé ont des idées suicidaires. Ce phénomène s’aggrave suite à la pandémie, notamment chez les urgentistes où on relève 62% de cas de burn-out.

 

Ces chiffres sont également très accablants chez les chirurgiens-dentistes. Depuis le début de l’année, l’Association SPS a reçu 32 appels dont un appel classé en grade 5, c’est-à-dire le grade le plus élevé, celui du passage à l’acte imminent. Ces appels sont jugés plus graves qu’en 2020 : 56% d’entre eux ont été réorientés vers des psychologues ou médecins généralistes.

Les conséquences de cet épuisement professionnel sont très dangereuses à la fois pour les professionnels de santé surmenés mais également pour leurs patients. En effet, dans un état de burn-out, le praticien est plus susceptible de faire des erreurs de diagnostic, de soins ou de prescription, mettant ainsi en danger sa patientèle. Le problème est similaire pour les étudiants, nos futurs médecins !

 

 

Les actions de l’Association SPS

Les missions de prévention de l’Association SPS

Dans sa mission de prévention, l’Association SPS propose des Journées d’Ateliers Dynamiques et d’Echanges (les JADES) durant lesquelles vous pouvez pouvez être sensibilisés à des techniques de gestion du stress (méditation, hypnose, yoga, cohérence cardiaque …), gérer son sommeil, une addiction, reprendre une activité physique et une nutrition correcte au cours d’ateliers et de temps de partages. Il existe plus de 80 JADES en visioconférence les mardis et jeudis de 19H00 à 20H00 et en présentiel réparties sur le territoire national.

 

La Maison des Soignants de l’Association SPS

Récemment, l’association SPS a inauguré la première Maison des Soignants à Paris. C’est un lieu pour se soigner, s’informer et se ressourcer, un espace physique pour améliorer le mieux-être des professionnels de la santé et des étudiants en santé. L’objectif est d’en développer dans chaque région, au plus près des soignants, afin de les sensibiliser et de les faire sortir de leur cadre de travail. Dans cette Maison des Soignants, il est également possible de préparer la phase post-burn-out, en réalisant des bilans de compétences et en participant à des groupes de parole et de reconversion.

Retrouvez le programme de l’année et inscrivez-vous aux ateliers proposés.

image03-SPS-burnout

 

 

En France, où le système de santé est en crise, le burn-out est une réalité qui frappe de nombreux professionnels de santé, dont les chirurgiens-dentistes. Cependant, la prévention à ce sujet est quasi inexistante alors qu’elle est primordiale pour informer les soignants et les étudiants. Il est également indispensable de repérer et d’accompagner les personnes victimes d’épuisement jusqu’à leur amélioration mentale et physique.

Ne négligez pas votre santé et osez demander de l’aide à vos proches, à des médecins ou des associations qui pourront vous soutenir !

 

Pour plus d’informations sur le burn-out, l’Association SPS met à disposition des fiches sur ce sujet ainsi qu’un questionnaire d’auto-évaluation clinique pour connaitre son état de santé moral.

 


Cet article vous est proposé par l’Association SPS.

footer-SPS-burnout

FavoriteLoadingAjouter aux favoris Partager avec un ami
Voter
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...
Partager