Accueil >
Se former
> Formation continue >
vignette-article-GC-partie-2

Polissage et finition

Par Christian MOUSSALLY le 08-06-2022
Voir tous les articles de cet auteur

Cette vidéo est la seconde d’une série de trois dans lesquelles le Dr. Christian Moussally aborde différentes étapes de la réalisation de trois onlays et d’une couronne. Pour cette deuxième phase, il s’agit du polissage et de la finition.

 

 

Deuxième étape : le polissage et la finition  

Une fois les éléments prothétiques usinés, il faut procéder aux étapes qui vont permettre d’obtenir un produit fini, prêt à être assemblé.

Selon la configuration du cabinet dentaire, cette phase peut être effectuée par le chirurgien-dentiste lui-même, mais l’ensemble des étapes pourrait être avantageusement délégué à un.e assistant.e dentaire formé.e et spécialisé.e pour ces travaux.

L’ensemble du process est identique pour une couronne ou un onlay. La première étape consiste à séparer l’onlay ou la couronne du bloc usiné par lequel il est toujours attaché à une tige d’usinage. Un disque diamanté avec design « nid d’abeille » permettra d’éviter un échauffement important (Komet réf. 6924).  Ensuite, des polissoirs KOMET en « disque » ou « cylindre » sont utilisés pour faire disparaître totalement les traces de la tige d’usinage, puis un polissoir à forme « flamme » pour caractériser les sillons et leur redonner la forme la plus naturelle possible. Il est conseillé de nettoyer les éléments dans une cuve à ultrasons, puis les sécher.

La dernière étape consiste à adapter la teinte, le brillant et rendre vivant l’élément prothétique. Le choix est donné de procéder soit par polissage soit par glaçage.

 

Pour un polissage, la nouvelle génération de disilicate de lithium INITIAL LiSi block possède une structure ultra fine, qui offre un polissage rapide et de qualité. Le temps de polissage sera selon la taille et la forme de 6 à 10 minutes et comprendra 4 étapes pour un polissage parfait : une fraise à finir diamantée, deux étapes de polissoirs (Komet ou Eve), puis en finition un polissoir appelé « chamois » ou « chèvre », avec lequel on obtiendra presque immédiatement une superbe brillance, si les étapes précédentes ont été respectées.

Pour un glaçage, nous choisirons les maquillants INITIAL IQ Lustres pastes ONE. Ces maquillants ne sont pas seulement constitués de pigments ou de terres rares, c’est une céramique universelle qui permet de s’adapter aux températures de cuisson ou de glaçage de différents matériaux prothétiques (disilicates de lithium, céramiques feldspathiques, zircones …). L’option de glaçage semble intéressante, car pour un exécutant confirmé, il prendra 2 minutes par élément, puis une cuisson de glaçage d’environ 10 minutes. De plus, caractérisation et maquillage contribuent à restituer le brillant mais aussi à redonner vie à un élément prothétique en lui apportant une nouvelle forme. Les éléments prothétiques maquillés et caractérisés sont placés dans le four de glaçage à une température de 780°C, couronnes et onlays sont prêts après refroidissement.

Une mise en route peut être prévue avec un technicien dentaire de l’équipe GC, où démonstration, conseils techniques, réglage du four seront effectués (pour toute demande, contactez GC à l’adresse suivante : info.france@gc.dental).

 


 

Cette vidéo est proposée par GC France.

Dr-Christian-Moussally-polissage-et-finition

FavoriteLoadingAjouter aux favoris Partager à un ami
Voter
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...
Partager

Envoyer un commentaire