Accueil >
Se former
> Formation continue >

Implants zygomatiques ou greffe osseuse ? Nos choix thérapeutiques

Par Sepehr ZARRINE, Mickaël SAMAMA le 15-06-2021  

Interview du Dr Sepehr Zarrine, chirurgien-dentiste, accompagné du Dr Mickaël Samama, chirurgien oral et stomatologue. Ils nous partagent leurs avis et leurs expériences sur la réhabilitation complète et complexe au maxillaire : la gestion des maxillaires atrophiés, l’anesthésie locale ou générale, les choix thérapeutiques en fonction du profil du patient, l’entraînement nécessaire à cette pratique…

 

 

La réhabilitation complète et complexe au maxillaire

La réhabilitation des maxillaires atrophiques, après échec implantaire ou en cas d’atrophie extrême, peut se concevoir soit par une reconstruction osseuse amenant des prélèvements oraux ou extra-oraux, soit par une technique innovante des implants zygomatiques.

 

Aujourd’hui, le choix thérapeutique va dépendre essentiellement du profil du patient, de ses antécédents médicaux, de son âge et de son souhait.
La technique par implants zygomatiques permet une réhabilitation en une seule journée, avec une intervention qui peut être réalisée sous anesthésie locale ou générale et qui permet une mise en charge immédiate sans rester édenté pendant une longue période. Cela reste, en fonction des points de vue, une technique de deuxième intention et effectivement s’il est possible de poser des implants standards ou d’avoir recours à des greffes sectorielles, nos choix iront naturellement vers les reconstructions traditionnelles. Cependant en cas d’atrophie extrême ou en cas d’échec, c’est une technique qui permettra de réhabiliter simplement et efficacement  les patients.

FavoriteLoadingAjouter aux favoris Partager à un ami
Voter
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...
Partager

Envoyer un commentaire