Hypnose, autohypnose ou « comment se préparer à une séance de soins difficile »

Par Jean-François BREMONT le 14-11-2018

Beaucoup d’entre vous se sont formés à l’hypnose. Mais avez-vous réellement intégré cet outil dans votre pratique professionnelle (gestion de la douleur et de l’anxiété des patients, hypno anesthésie pour pratiquer un soin) ?

Avez-vous conscience que vous avez, entre vos mains, ou plutôt dans votre cerveau, un extraordinaire outil, de gestion de votre stress, de préparation et anticipation positive de séances complexes, de gestion de situations difficiles, d’amélioration de votre concentration, changement d’un comportement, en vous libérant des croyances et des ressentis émotionnels négatifs limitants ? Oui, vous pouvez vous préparer au mieux, mentalement et physiquement, à cette future séance de soins que vous appréhendez pour diverses raisons.

vignette_facebook

Envisagez et préparez sereinement et efficacement vos séances de soins grâce à l’autohypnose

Nous traversons, tous, tous les jours, ces transes naturelles, spontanées, positives (rêveries…) qui nous font passer régulièrement de la réalité (et de notre conscience critique) à l’imaginaire (notre créativité et nos possibilités d’évolution) par la focalisation et la fixation de l’attention sur des émotions positives, (sécurité, confort, calme, réussite…), qui contribuent à notre bien-être, notre amélioration et notre santé.

Il est établi que le cerveau ne fait pas de distinction dans l’interprétation entre une image réelle et une image imaginaire et que l’état modifié de conscience, instauré par l’hypnose, permet de contourner notre facteur critique, d’effacer nos résistances et de moduler nos émotions.

Créons donc cette transe provoquée, cette transe hypnotique.
D’après Elman (1970), « l’hypnose est un état d’esprit dans lequel le sens critique de l’être humain est contourné et une pensée sélective mise en place ».
Utiliser l’imagerie mentale sous hypnose (et autohypnose), nous permet de nous programmer ou reprogrammer positivement pour une séance à venir, de préparer par anticipation notre intervention, de nous améliorer !

Exemple :
Un rendez-vous noté sur mon agenda, de monsieur X, lundi prochain à 9h, me crée déjà du stress, une boule au ventre, aujourd’hui, une semaine avant.
Il s’agit d’un long rendez-vous avec de nombreuses extractions, plutôt délicates.
Le dernier rendez-vous avec ce patient ne s’est pas bien passé. J’appréhende ses réactions, j’ai peur qu’il ait moins confiance en moi, je doute de moi, je « stresse » à l’avance…
L’autohypnose va me permettre de me préparer au mieux à ce rendez-vous.

Autohypnose : quelques conseils

La Séance d’autohypnose :
1. Pourquoi ? Quelles sont les raisons qui m’amènent à faire une séance d’autohypnose ? Utilisation d’un outil de PNL : le S.C.O.R.E (Symptômes, Causes, Objectif, Ressources, Effets)
• Analyse de mes symptômes (ce qui détermine pour moi le recours à l’autohypnose) :
Anxiété, mal au ventre, tachycardie, pensées automatiques (ça va être dur, difficile, je vais casser un apex, je vais m’énerver)
• Retour sur les causes qui génèrent ces symptômes :
Anticipation négative de la séance de soins de monsieur X, lundi à 9h, je me dis qu’il ne va pas être agréable, que je vais perdre mes moyens, que je vais mal gérer mon temps…
• Détermination de mon objectif (cf 2.)
• De quelles ressources j’ai besoin :
Être calme, prendre de la hauteur, prendre conscience de mes capacité (habiletés, expérience, connaissances…)
• Pour quels effets :
Visualisation de l’état souhaité

2. Je détermine l’objectif de ma séance :
• Qu’est-ce que je veux exactement ? Mon objectif est précis, spécifique et donné en des termes affirmatifs :
Par exemple : « je veux être calme (comme …), détendu (comme dans certaines situations), confiant, concentré, les idées claires, lundi prochain à 9h, pendant trois quart d’heure, pour le rdv de Monsieur X. afin d’effectuer mes soins tranquillement »
• En quoi il est important ? Par exemple :
« Maintenir le plaisir d’exercer mon activité professionnelle, ma motivation, diminuer mon stress et donc me maintenir en bonne santé. »
• Comment saurai-je que j’ai atteint mon objectif ? Quels seront les indicateurs de l’état recherché ?
Par exemple : « Je le saurai car je respirerai calmement, mon cœur battra lentement et régulièrement, je sourirai et je serai concentré sur ce que j’ai à faire »
• Qu’est-ce qui fait que cet objectif est possible ? Quelles sont mes ressources ? Qu’est-ce que je peux mettre en œuvre ?
Par exemple : « je sais faire des extractions, j’en fais tous les jours, je suis consciencieux, je me suis formé, je suis compétent, j’ai étudié le cas avec attention, envisagé les différente imprévus et complications possibles, je fais de la respiration calmante, de la relaxation… »

3. Ma ou mes suggestions :
Mon objectif, très précis, me permet de préparer ma ou mes suggestions.
Elles seront très simples, courtes, positives et précises. (Limitées à une ou deux)
Par exemple : « lundi prochain à 9 h, je suis calme, détendu, concentré et confiant pour effectuer les soins de Mr X. 

4. Ma séance d’autohypnose :
Je m’installe pour ma séance (je choisis mon lieu et mon moment).
Je suis au calme et confortable. Je prends du temps pour moi. Je m’assure de ne pas être dérangé. 

L’Induction hypnotique me permet d’entrer dans cet état de transe, propice à l’apprentissage et au mode solution. Une technique simple : par saturation des sens
• Je lève la tête à environ 20°
• Je garde les yeux ouverts
• Je fixe un point en face de moi
• Je respire profondément avec le ventre
• En même temps, je porte mon attention sur tous les sons autour de moi
• Et je porte mon attention sur toutes les sensations de mon corps de haut en bas
• À mesure que je descends lentement, je fixe toujours mon point et je laisse mon plan de vision inclure de plus en plus d’éléments
• Quand j’arrive sur les sensations au niveau de mes pieds, mon champ de vision est global, j’entends tous les sons
• Quand je ressens cette unité, j’inspire en levant les yeux et sur l’expiration je ferme mes yeux
• Fermer les yeux amène le cerveau à produire des ondes alpha, synonymes de détente, de relaxation et d’état modifié de conscience.

Un approfondissement de cet état ? Pourquoi pas pour aller vers mon lieu ressource (C’est là que je vais puiser toutes les ressources dont j’ai besoin).
• À chaque mouvement de la respiration, je descends un peu plus en détente 3 à 10 mouvements)
• Je décompte de 10 à 1, en imaginant descendre un bel escalier. À chaque marche que je descends, je respire profondément et « je double mon état de détente»
• En bas de cet escalier, j’atteins mon lieu ressource (je prends le temps de me décrire cet endroit où je me sens bien : images, sons, odeurs, ressentis)
• Dans ce lieu ressource, je demande à mon inconscient « de rechercher et trouver toutes les ressources dont j’ai besoin »

La phase de travail : je me fais mes suggestions, puis ma futurisation (je me projette dans l’état désiré). N’oubliez-pas que vous avez abaissé la garde de votre facteur critique et débranché vos résistances. Les données que vous apportez se connectent et s’installent dans le disque dur de votre cerveau pour le programmer.

Un temps d’intégration et d’assimilation. (Laissez ce nouveau programme s’installer dans toutes vos cellules et connexions). C’est peut-être aussi le temps d’apprendre ou de réapprendre à ressentir, écouter toutes les informations que nous transmet notre corps.

Le retour avec tous ces changements, ici et maintenant, en pleine conscience. Tranquillement je reprends contact avec mon environnement et en prenant une bonne inspiration, j’ouvre les yeux.

Conclusion
La pratique et l’entraînement réguliers de l’autohypnose, la rigueur de ce protocole sont les garants de la bonne atteinte de mes objectifs et de mon amélioration.

――――――――――――――――――――――――――――――――――――――――

bremontPar Jean-François Brémont
• Docteur en chirurgie dentaire
• 10 ans d’expérience en hypnose et hypno-anesthésie dentaire
• Ancien assistant hospitalo-universitaire
• Ancien Chargé de cours à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Nantes
• Ancien praticien hospitalier
• Hypno coach, sophrologue
• Préparateur mental de sportifs de haut niveau

Pour en savoir plus, rendez-vous sur mon site de coaching c2sp.fr

FavoriteLoadingAjouter aux favoris Partager avec un ami
Voter
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...
Partager