Accueil >
Se former
> Formation continue >
Vignette prise d'empreinte pâte rétraction

Prise d’empreinte d’une incisive avec pâte de rétraction

Par Jürgen MANHART le 10-11-2021
Voir tous les articles de cet auteur

Prise d’empreinte d’une incisive centrale supérieure avec une pâte de rétraction

Les limites sous-gingivales des préparations peuvent souvent représenter un défi lors de la prise d’empreinte. Dans beaucoup de cas, les limites ne sont pas entièrement voire insuffisamment reproduites lors de la fabrication des modèles. Le cas clinique présente une procédure de traitement en utilisant une pâte de rétraction.

Pour une reproduction optimale des limites de préparation lors de la prise d’empreinte permettant la réalisation d’une prothèse dentaire parfaitement adaptée, le fabricant VOCO GmbH vient de développer une pâte de rétraction astringente pour la rétraction mécanique et chimique des tissus sous-gingivaux. Avec l’option d’utiliser une combinaison avec des fils de rétraction, le sulcus gingival peut être élargi davantage de manière temporaire. En même temps, tout saignement local dans le secteur gingival causé par la préparation est efficacement arrêté par l’utilisation de la pâte de rétraction. Seul un champ de travail propre et sec permet une reproduction détaillée lors de la prise d’empreinte avec un matériau d’empreinte de précision.

 

Étude de cas

Dans le cas présent, la procédure de traitement d’un cas clinique est décrite à l’aide de l’iconographie. La situation initiale montre les dents 21 et 22 fracturées après un traumatisme.

 

situation initiale : incisives fracturées

Fig. 01 : situation initiale.

 

Les incisives sont fracturées dans le maxillaire supérieur gauche après un traumatisme. La dent 21 a subi un traitement endodontique final : elle est trépanée. L’hydroxyde de calcium a été utilisé dans le canal radiculaire comme obturation temporaire. La vue incisale montre une dent 22 fracturée palatine-distale, profondément sous-crestale, qui ne peut être conservée en raison du tracé défavorable de la fracture et qui ne peut rester in situ que jusqu’à l’extraction prévue avec pose immédiate d’un implant.

 

situation après la préparation de la dent 21 en vue d’une couronne

Fig. 02 : situation après la préparation de la dent 21 en vue d’une couronne.

 

La dent 22 sera extraite lors de la prochaine séance et un implant immédiat sera posé. Comme solution provisoire pendant la période de cicatrisation et avant la restauration définitive, on mettra en place un bridge provisoire renforcé avec un support métallique, fabriqué au laboratoire, qui consiste d’une couronne 21 avec une extension 22.

 

la vue incisale de la dent 21 montre la présence d’un tenon radiculaire

Fig. 03 : la vue incisale de la dent 21 montre la présence d’un tenon radiculaire renforcé aux fibres de verre collé (Rebilda Post, VOCO).

 

mise en place d’un fil de rétraction très fin

Fig. 04 : mise en place d’un fil de rétraction très fin (taille 000) dans le sulcus de la dent 21.

 

La pâte de rétraction a été appliquée circulairement et directement de la capsule dans le sulcus, à l’aide d’une canule très fine et pointue (VOCO Retraction Paste). La pâte de rétraction peut être facilement appliquée, sa consistance étant suffisamment compacte pour permettre une ouverture supplémentaire du sulcus. En même temps, tout saignement local de la gencive causé par la préparation est arrêté.

 

la vue incisale de la dent 21 montre la consistance stable de la pâte de rétraction

Fig. 05 : la vue incisale de la dent 21 montre la consistance stable de la pâte de rétraction, qui reste en place après l’application sans s’effondrer.

 

la pâte de rétraction est éliminée par spray d’eau

Fig. 06 : après un temps d’action de 1 à 2 minutes, la pâte de rétraction est soigneusement éliminée par spray d’eau sous aspiration et la préparation est ensuite séchée au jet d’air exempt d’huile.

 

la dent 21 a été préparée de manière optimale pour l'empreinte

Fig. 07 : la dent 21 a été préparée de manière optimale pour l’empreinte, avec le sulcus circulaire clairement visible. À l’aide de la pâte de rétraction la limite de la préparation a été exposée et sans saignement.

 

situation après l’enlèvement du fil de rétraction

Fig. 8 : situation après l’enlèvement du fil de rétraction.

 

la prise d’empreinte à l’aide d’un matériau d’empreinte de précision

Fig. 9 : la prise d’empreinte à l’aide d’un matériau d’empreinte de précision et d’un porte-empreinte individuel (V-Posil Heavy Soft Fast et V-Posil Light Fast, VOCO). La vue détaillée de l’empreinte montre clairement la limite de la préparation de la dent 21.

 

situation final : provisoire fabriqué au fauteuil

Fig. 10 : situation finale avec le provisoire fabriqué au fauteuil (Structur 3, VOCO). L’extraction de la dent 22 avec pose immédiate d’un implant doit suivre lors de la séance suivante.

 


 

Cet article vous est proposé par Voco.

logo-voco

FavoriteLoadingAjouter aux favoris Partager à un ami
Voter
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...
Partager

Envoyer un commentaire