Accueil >
Se former
> Formation continue >
vignette_facebook_2

Tuto Prothèse #1 – Le réglage de la base d’occlusion

Par Christophe Rignon-bret le 06-02-2019
Voir tous les articles de cet auteur

Réglage de la maquette d’occlusion maxillaire

Le réglage de la maquette d’occlusion maxillaire consiste, dans un premier temps, à apporter toutes les modifications nécessaires au bourrelet en Stent’s blanc ou Godiva pour assurer le soutien esthétique optimal de l’étage inférieur du visage au repos, de face comme de profil, en accord avec le patient.
En effet, la position et l’expression des lèvres sont les meilleurs guides pour déterminer la position des dents antérieures.

Le volume, l’orientation et la situation du bourrelet sont travaillés au cutter, au papier de verre ou remodelés à chaud avec les doigts préalablement vaselinés, de façon à obtenir un soutien naturel et harmonieux de la lèvre supérieure.
Les références sagittales, c’est-à-dire l’étude du profil, demandent des efforts d’extrapolation et une attention particulière pour replacer la musculature para-prothétique de l’étage inférieur de la face dans une position physiologique et esthétique.
Un profil harmonieux répond à certains critères : équilibre front-nez-menton, lèvre supérieure légèrement en avant de la lèvre inférieure, angle naso-labial autour de 100°, le sillon labio-metonnier marqué.

Dans un deuxième temps, la longueur du bourrelet est réglée selon deux critères : principalement esthétique et accessoirement un critère phonétique.

Après un réglage du bourrelet de la maquette d’occlusion assurant un soutien esthétique des lèvres, cette maquette est réglée classiquement, en fonction de la situation du point interincisif et du parallélisme au plan de Camper, si une table de transfert est utilisée pour la mise en place du moulage maxillaire sur articulateur.
Cela permet de situer convenablement le moulage maxillaire par rapport au concept géométrique de l’articulateur utilisé.

Ces différents parallélismes sont réglés grâce à une plaque de Fox et à une règle métallique plane.
La mise en forme du bourrelet étant terminée, le point intercisif supérieur est repéré et matérialisé.
il sert de repère antérieur au plan de référence ou plan de transfert.
Ce plan règle la mise en place du moulage maxillaire sur table de transfert de l’articulateur qu’il convient de distinguer du plan d’occlusion prothétique.


POUR ALLER PLUS LOIN
Ne manquez pas la formation pour le traitement de l’édentement complet sous la direction de Christophe Rignon-Bret.

FavoriteLoadingAjouter aux favoris Partager à un ami
Voter
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...
Partager

Envoyer un commentaire