Accueil >
S'informer
> Actualités >
Vignette-Site-Journee-Diabte-Philips

Diabète et maladies parodontales : une association de malfaiteurs !

Santé parodontale Par Marc Watts le 16-11-2021

Introduction

Les maladies parodontales sont des maladies d’origine bactérienne, inflammatoires et multifactorielles. Au niveau local, c’est l’inflammation induite par certaines bactéries buccales qui est responsable de la destruction des tissus parodontaux(1). Bien que non douloureuse, cette inflammation, ou l’halitose qui l’accompagne souvent, inquiètent parfois les patients. Mais ce sont les symptômes plus tardifs comme les récessions, les mobilités ou les pertes dentaires qui motivent généralement les consultations. Cette situation explique un sous diagnostic des maladies parodontales bien qu’elles concernent près d’un adulte sur deux(2,3).

 

Impact des maladies parodontales sur la santé générale

Si les conséquences locales des maladies parodontales impactent fortement la qualité de vie(4), ce sont les conséquences sur la santé générale(5) qui font désormais l’objet d’une attention grandissante et font de la prévention des gingivites et des parodontites un enjeu de santé générale.

De nombreuses études ont montré que les maladies parodontales peuvent initier ou aggraver d’autres maladies chroniques(6). Pour ne citer que les plus connues et les mieux documentées, les relations entre maladies parodontales et pathologies générales sont nombreuses et concernent :
• l’augmentation des risques de maladies cardiovasculaires(7).
• l’augmentation du risque de complications pendant la grossesse(8)
• l’augmentation du risque de parodontite chez le diabétique et la perturbation de l’équilibre de la glycémie(9)

 

Une relation bidirectionnelle avec le diabète

En 2015, 3,5 millions de français, soit 5,4% de la population, étaient diabétiques(10).
Les études montrent que les parodontites ont des effets négatifs sur l’équilibre de la glycémie(9) et augmentent les complications des diabètes(11). Les atteintes micro et macro vasculaires chez les diabétiques ont des conséquences graves telles que la cécité, l’insuffisance rénale terminale ou les accidents vasculaires cérébraux.

Mais le diabète augmente également le risque de parodontites et le risque de souffrir de formes plus sévères que les non diabétiques. Les parodontites sont ainsi décrites comme la 6è complication la plus fréquente du diabète de type 2(12).

 

Impact des soins parodontaux

Heureusement, il a été montré que le traitement parodontal (non chirurgical et chirurgical) a des effets positifs sur les paramètres biologiques systémiques pour plusieurs pathologies générales et notamment le diabète(6,11,13).

Ces traitements parodontaux ont donc une efficacité locale se traduisant par un très faible taux de perte dentaire, mais aussi des bénéfices au niveau général montrés par de nombreuses études. Dans le cas du diabète, cette amélioration du bilan biologique se manifeste par une diminution d’environ 0,4% du taux d’HbA1c (hémoglobine glyquée)(14,15).

 

Quelle hygiène bucco-dentaire pour les patients diabétiques ?

Ces données encourageantes ne doivent pas occulter le fait que le traitement parodontal est voué à l’échec s’il n’est pas accompagné d’un contrôle de plaque personnel efficace(16).
L’hygiène bucco-dentaire quotidienne est donc bien un élément fondamental du maintien en bonne santé, au niveau local mais aussi au niveau de la santé générale.

Malheureusement, force est de constater que les instructions des praticiens ne suffisent pas toujours à faire adopter les bons gestes même lorsque la santé générale est en jeu. Ce qui est simple et évident pour les professionnels ne l’est pas forcément pour de nombreux patients. Il existe cependant des moyens techniques pour optimiser l’hygiène buccale de tous ceux qui ont des difficultés à suivre les conseils qui leurs sont prodigués. Ce sont notamment les brosses à dents électriques et notamment les brosses soniques dont la supériorité vis-à-vis des brosses manuelles a été confirmée par de nombreuses études et une méta-analyse portant sur 1870 patients(17).

 

Footer-Article-Journee-Diabete

 

Références bibliographiques

(1) Darveau RP. – Periodontitis: a polymicrobial disruption of host homeostasis.
Nat Rev Microbiol. 2010;8(7):481-90

(2) Eke PI., Dye BA., Wei L., Slade GD., Thornton-Evans GO., Borgnakke WS., et al. – Update on Prevalence of Periodontitis in Adults in the United States: NHANES 2009 to 2012.
J Periodontol. 2015;86(5):611-22

(3) Bouchard P., Boutouyrie P., Mattout C., Bourgeois D. – Risk assessment for severe clinical attachment loss in an adult population.
J Periodontol. 2006;77(3):479-89

(4) Buset SL., Walter C., Friedmann A., Weiger R., Borgnakke WS., Zitzmann NU. – Are periodontal diseases really silent? A systematic review of their effect on quality of life.
J Clin Periodontol. 2016;43(4):333-44

(5) Cullinan MP., Seymour GJ. – Periodontal disease and systemic illness: will the evidence ever be enough?Periodontol 2000. 2013;62(1):271-86

(6) Tonetti MS., Van Dyke TE., working group 1 of the joint EFPAAPw. – Periodontitis and atherosclerotic cardiovascular disease: consensus report of the Joint EFP/AAP Workshop on Periodontitis and Systemic Diseases.
J Periodontol. 2013;84(4 Suppl):S24-9

(7) Aleksejuniene J., Holst D., Eriksen HM., Gjermo P. – Psychosocial stress, lifestyle and periodontal health.
J Clin Periodontol 2002 ; 29 : 326-335

(8) Han YW., Wang X. – Mobile microbiome: oral bacteria in extra-oral infections and inflammation.
J Dent Res 2013; 92: 485-491

(9) Preshaw PM., Alba AL., Herrera D., Jepsen S., Konstantinidis A., Makrilakis K., et al. – Periodontitis and diabetes: a two-way relationship.
Diabetologia. 2012;55(1):21-31

(10) Fédération Française des Diabétiques

(11) Chapple IL., Genco R., Working group 2 of joint EFPAAPw. – Diabetes and periodontal diseases: consensus report of the Joint EFP/AAP Workshop on Periodontitis and Systemic Diseases.
J Clin Periodontol. 2013;40 Suppl 14:S106-12

(12) Loe H. – Periodontal disease. The sixth complication of diabetes mellitus.
Diabetes Care. 1993;16(1):329-34

(13) Sanz M., Kornman K., Working group 3 of joint EFPAAPw. – Periodontitis and adverse pregnancy outcomes: consensus report of the Joint EFP/AAP Workshop on Periodontitis and Systemic Diseases.
J Clin Periodontol. 2013;40 Suppl 14:S164-9

(14) Engebretson S., Kocher T. – Evidence that periodontal treatment improves diabetes outcomes: a systematic review and meta-analysis.
J Clin Periodontol. 2013;40 Suppl 14:S153-63

(15) Teeuw WJ., Slot DE., Susanto H., Gerdes VE., Abbas F., D’Aiuto F., et al. – Treatment of periodontitis improves the atherosclerotic profile: a systematic review and meta-analysis.
J Clin Periodontol. 2014;41(1):70-9

(16) Needleman I., Suvan J., Moles DR., Pimlott J. – A systematic review of professional mechanical plaque removal for prevention of periodontal diseases.
J Clin Periodontol. 2005;32 Suppl 6:229-82

(17) M. de Jager., O. Darch., J.W. Bikker., – The Effectiveness of Manual versus High-Frequency, High-Amplitude Sonic Powered Toothbrushes for Oral Health: A Meta-Analysis.
J Clin Dent 2017;28(Spec Iss A):A13–2

 


Cet article vous est proposé par

vignette-logo-philips

FavoriteLoadingAjouter aux favoris Partager avec un ami
Voter
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...
Partager